Les ragots
du cirque

UN CLIENT Naïa? C'est une âme noire! Une tentatrice! Elle veut notre argent... Et lorsque nous serons dépouillés, elle voudra notre mal! Je le sais... Elle se dit magicienne, mais c'est une sorcière! Un amoureuse de Satan! Et toutes les sorcières sont impures! Ne vous laissez pas séduire par ses yeux de braise, et méfiez-vous de son emprise! Il n'y a qu'une démente qui peut jouer avec l'eau ainsi!
UN DOMPTEUR On dit qu'elle est une sauvageonne! Abandonnée depuis la naissance qui se serait fait élevé par un meute de loup. Pas étonnant qu'elle semble autant dérangée...
THERESA DITE FLEISH Zhuang est très anormal. Il pense très différemment des humains si nous établissons une moyenne. Ce qui fait en sorte qu'il y a des chances qu'il ne soit pas humain. C'est logique. Mais il sait faire de la violence alors il est peut-être humain.
LE LIVREUR DE VIANDE Larry, mon collègue, a disparu récemment... Après avoir vu chacun des artistes en scène, je soupçonne celle qu'on appel la Dummy Puppet. Mais oui! Jouer à la stupide et stoïque est le meilleur moyen de ''prouver'' l'innocence! Mais ses yeux inspirent la mort... Je le vois!
UN CLIENT Non mais c'est quoi ces deux tarées?! Espèces de folles!! Je les ai vu, moi, s'évader de l'asile psychiatrique!! Avec du sang sur leurs vêtements... Comment elles ont pu?! Et avec un air de s'en foutre à la con! Je les reconnais!! Oui, une clown avec un parapluie et une autre avec une perruque rose! Si vous voulez mon avis, elles devraient retourner en psychiatrie! C'est là qu'elles appartiennent, pas au cirque!
UN FORAIN MAL INTENTIONNÉ Oui, oui! Un frère, et sa soeur, dans la même caravane! Puis sa soeur a disparue... Tu parles, ouais! C'est clair qu'il s'en ai débarrassée dès qu'il s'est aperçu que Maître Todd laissait sa soeur plus longtemps sur scène que lui, le salaud! Il se fait appeler Prométhéus! Tenez-vous loin de lui, surtout...
UN CUISINIER Cette petite garce aime bien se faire enculer, haha! En tout cas, apparemment qu'elle peut pas dire le contraire... Bin non, elle est muette! Elle traîne beaucoup avec une petite fille... Une vrai salope, je te dis!
CHARLOTTE WEISS Je ne lui fais pas du tout confiance à cette... Ravenna. Je l'ai vue, l'autre jour, et elle... Elle avait un poignard dissimulé sous sa jupe, à sa cuisse! Pourquoi traîner une telle arme en sachant que l'air du cirque est sécuritaire pour tous ses employés? Et aussi... Je l'ai vu, la nuit, rôder en présence d'une amuseur publique... Elle ne me dit rien qui vaille.
∎ Notre chouchou du mois !!
Le membre du mois est NOM DU MEMBRE pour RAISON RAISON RAISON. Le membre a été choisis par LES MEMBRES DU FORUM/LE STAFF. Merci pour votre participation!



 

Partagez | 
 

 STARE INTO MY EYES, I DON'T TELL LIES - ft. Lysander

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Rôle : voyante.
Age : 22
Localisation : dans sa caravane.
Messages : 801
Date d'inscription : 05/10/2013


MessageSujet: STARE INTO MY EYES, I DON'T TELL LIES - ft. Lysander   2013-10-13, 17:01



Stare into my eyes, I don't tell lies



La lumière de la lune semblait m'indiquer le chemin vers ma caravane. J'y retournais après une longue journée de travail durant laquelle seulement une personne avait perdu connaissance après avoir soutenu mon regard trop longtemps. Un record car les gens en général ne tenaient pas. Étrangement, les gens continuent de venir me voir quand même, impressionnés par mes dons et la précision avec laquelle je décris le futur.

J'entrai donc dans ma caravane afin de retirer mes habits, me démaquiller et enlever cette longue perruque si serrée qu'elle en coupait presque ma circulation. J'avais une de ces migraines qui me prennent lorsque j'ai trop de clients. Je me préparais une tasse de thé et y déposai un diamant dans le fond pour me porter bonheur. C'était un vieux rituel que j'avais et j'ignorais en fait quand et pourquoi j'avais commencé. Je retirai mon corset et ma perruque puis enfila une robe de chambre en soie rouge qui appartenait autrefois à ma grand-mère. Quel soulagement de pouvoir enfin respirer sans sentir mes côtes retenues par ce corset. Alors que j'allais m'asseoir à ma table pour siroter mon thé, on cogna à ma porte. Étrangement, c'est comme si je savais qu'on allait frapper. J'avais senti qu'on me suivait de loin lorsque je marchais vers ma caravane. Probablement un homme. J'enfilai ma perruque en vitesse afin d'éviter qu'on me voit au naturel et me dirigeai vers la porte pour ouvrir. Lysander était là. Mais que pouvait-il bien me vouloir à une heure pareil ? Mon coeur s'emballa pour une raison que j'ignore. Cet homme avait un effet sur moi que les autres n'avaient pas. L'entendre chanter me donne des frissons et je dois admettre que je l'espionne quelques fois. Et s'il venait me voir pour cette raison ? M'avait-il vue alors que j'assistais en cachette à l'une de ses pratiques ? Trop gênée de le saluer, j'attendis alors qu'il parle le premier, d'ailleurs c'était lui qui s'était présenté à ma caravane.    




©BoogyLou





"Villains!" I shrieked, "dissemble no more! I admit the deed! --tear up the planks! here, here! --It is the beating of his hideous heart!"- BANGERZ
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

avatar

Invité




MessageSujet: Re: STARE INTO MY EYES, I DON'T TELL LIES - ft. Lysander   2013-10-20, 12:22



« Stare into my eyes, I don't tell lies. »
MUSIC THEME Δ Seven Devils - Florence + The Machine

A
près une longue journée d'entrainement, cloîtré dans mes loges, j'avais finis par y ressortir, manquant aussi bien le déjeuné que le dîné du midi et celui du soir. Pas une seule fois j'avais cherché à savoir s'il faisait encore jour ou nuit dehors et c'est à mon plus grand étonnement que je vis la Lune pointer le bout de son nez lorsque je sortis pour rejoindre ma caravane. Je restais un instant là, à l'extérieur regardant cette grosse boule argenté dans le ciel, pensant un instant que cela ne pouvait être qu'un rêve. La journée s'était passée si vite... Et personne ne s'était étonné de mon absence pendant tout ce temps. Ou alors peut être étaient-ils habitués de me savoir toujours en train de chanter dans mon coin pour que je fasse mieux lors des prochains spectacles ? Et maintenant, savaient-ils qu'il ne me suffisait de peu de nourriture pour survivre. Comme il y a jadis... Un bout de pain suffisait pour tenir très longtemps. Mon estomac était donc aujourd'hui, pas vraiment difficile. Et puis, peu importe ce qu'allait en penser qui que ce soit, en fait, je désirais rentrer au plus vite dans ma caravane pour ne pas rencontrer des personnes mal intentionnées sur la route et surtout, je voulais me reposer au plus vite. Cela en était devenu très épuisant. Cependant, je m'étais arrêté dans ma marche alors que je vis la roulette de Ravenna. Cette... pseudo-voyante... Si j'appréciais l'art des autres artistes, je ne voyais aucunement l'intérêt qu'il y ait médium et compagnie dans ces lieux. N'est-ce pas, après tout de la simple prestidigitation ? Voler de l'argent à des personnes pour leur raconter des balivernes ? J'aurais pu continuer ma route, mais ma curiosité me poussait malheureusement à venir ici, et à frapper à la porte. En réalité... Depuis longtemps je désirais savoir si cette jeune femme possédait réellement des dons ou non. Finalement, ne suis-je pas comme ces personnes qui gaspillent leur argent pour écouter ses histoires ? Oh, mais je ne viendrais qu'une seule fois ; ce soir. Et j'essayerais de comprendre si elle fait partit de ces nombreux charlatans ou pas... Elle vint m'ouvrir la porte & à ma plus grande surprise, elle semblait être prête pour aller se coucher, elle aussi... « - Oooh... Je... J'espère que je ne te dérange pas trop... En fait... Je voudrais savoir si tu acceptais de... de lire mon avenir ou mon passé... Enfinnn.. Si ça ne te gêne pas d'accepter encore un dernier client à cette heure ? ». J'aurais voulu jouer dans la provocation. Lui dire qu'elle en serait bien incapable. Mais une chose était clair ; si elle ne saurait découvrir sans aucun doute la vérité sur moi, elle pouvait tout aussi bien me claquer la porte au nez, vu l'heure à laquelle je m'étais rendu chez elle...
Revenir en haut Aller en bas

Rôle : voyante.
Age : 22
Localisation : dans sa caravane.
Messages : 801
Date d'inscription : 05/10/2013


MessageSujet: Re: STARE INTO MY EYES, I DON'T TELL LIES - ft. Lysander   2013-10-24, 12:15



Stare into my eyes, I don't tell lies



S'il me dérangeait ? Absolument. Allais-je lui dire ? Absolument pas. Ainsi donc il venait me voir afin que je lise son avenir. Il ne le laissait pas paraître mais mon sixième sens me dit qu'il était sceptique. Oh non ça va, entre, j'ai toujours du temps pour mes collègues. Le laissant entrer, je l'invitai à s'asseoir à ma table. Mon regard croisa le miroir et je vis que des cheveux dépassaient de sous ma perruque. Quelle horreur, étant perfectionniste, de voir que je recevais quelqu'un dans ma caravane alors que je ressemblais à cela. De plus, s'il y avait bien quelqu'un que je voulais impressionner c'était lui. Je voulais l'épater, créer chez lui ce sentiment que je ressentais en l'entendant chanter plus tôt aujourd'hui. C'était ma chance ce soir et je ne devais pas la rater. Je pris mon coffret à ossements et le déposai sur la table. Je m'assieds ensuite et caressa ma boite. Je ne le regardais pas dans les yeux. Si j'avais su que tu viendrais, j'aurais enfiler quelque chose de plus approprié, tu m'excuseras. Alors dis-moi, tu veux que je lise ton avenir dans les os ou en sondant ton regard ? Je dois t'avertir que je serais plus précise avec la seconde option, mais il y a un risque que tu perdes conscience. Je daignais enfin lever la tête pour croiser son regard.




©BoogyLou





"Villains!" I shrieked, "dissemble no more! I admit the deed! --tear up the planks! here, here! --It is the beating of his hideous heart!"- BANGERZ
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

avatar

Invité




MessageSujet: Re: STARE INTO MY EYES, I DON'T TELL LIES - ft. Lysander   2013-10-24, 16:50



« Stare into my eyes, I don't tell lies. »
MUSIC THEME Δ Seven Devils - Florence + The Machine

J
e cru un instant qu'elle allait me demander de repartir, qu'elle n'était pas habillée correctement, que même elle avait prit que peu de temps pour placer sa perruque, du moins, elle ne l'avait pas vérifiée si elle l'avait bien mise, chose que je remarquais seulement lorsqu'elle la replaça du haut de son crâne. Bref, je n'aurais pas eus ma chance aujourd'hui pour la défier. Mais au lieu de cela...  « - Oh non ça va, entre, j'ai toujours du temps pour mes collègues. ». Tant mieux... songeais-je alors que j'allais m'installer à une table commune aux voyantes du Dark Circus. Je me disais que ce soir, peut être étais-je assez fou pour aller provoquer les esprits mais que le lendemain, sans me montrerais-je moins brave. Oui, c'était maintenant ou jamais ! Parce que malgré le fait que je prenais ces voyants et ces sorciers comme des charlatans, qu'il n'était seulement question de passe-passe et de rien d'autre, je me disais quand même que je devais faire attention. Parce que peut être finalement... Elle était une véritable voyante ? Encore faudrait-il que je sache pourquoi tout le monde n'était pas comme elle. Pourquoi moi aussi je ne savais pas lire dans l'avenir... N'était-ce pas un peu trop prétentieux de se dire unique ? De posséder un don que les autres n'ont pas ? Je perdis le fil de mes pensées et me concentra plutôt sur la petite boîte qu'elle venait de sortir avant de la caresser comme on le ferait à un petit chat. Comme si cet objet... Avait une réelle importance pour elle... « - Si j'avais su que tu viendrais, j'aurais enfiler quelque chose de plus approprié, tu m'excuseras. Alors dis-moi, tu veux que je lise ton avenir dans les os ou en sondant ton regard ? Je dois t'avertir que je serais plus précise avec la seconde option, mais il y a un risque que tu perdes conscience. ». Je fis mine de réfléchir... Comment pouvait-elle lire dans les os ou à travers de mon regard ? C'était tout bonnement impossible ! Et moi ? Perdre connaissance en la regardant droit dans les yeux ? Non ! Je me suis mis d'ailleurs à soutenir son regard lorsqu'elle le leva vers moi. Aussi, je répondis... « - Ne t'en fais pas pour le costume. Je préférais plutôt que tu me dises ce que t'arriverais à découvrir... Dans mon passé. Et en sondant mon regard... Perdre conscience ? N'importe quoi ! » Je me suis mis à rire de façon narquoise. J'étais confiant. Elle allait dire n'importe quoi. Ça ne sera pas précis. Comme le faisais les autres voyants. Le client pensait qu'ils leur révélaient tout, alors que c'est le client qui ne peut s'empêcher de tout raconter. Mais je ne piperais mot et attendrais seulement qu'elle me dise ce qu'elle savait sur moi.. Après tout, je ne me souvenais pas de l'avoir rencontré...
Revenir en haut Aller en bas

Rôle : voyante.
Age : 22
Localisation : dans sa caravane.
Messages : 801
Date d'inscription : 05/10/2013


MessageSujet: Re: STARE INTO MY EYES, I DON'T TELL LIES - ft. Lysander   2013-10-25, 20:50



Stare into my eyes, I don't tell lies



« Ne t'en fais pas pour le costume. Je préférais plutôt que tu me dises ce que t'arriverais à découvrir... Dans mon passé. Et en sondant mon regard... Perdre conscience ? N'importe quoi ! » alors qu'il terminait sa phrase, il se mit à rire. Moi qui jusqu'à maintenant avait été patiente et accueillante avec lui, changeai mon fusil d'épaule. Il venait définitivement ici pour me faire perdre mon temps. J'allais lui faire un traitement royal, lui faire regretter amèrement de douter de mes pouvoirs. Je n'avais que faire de sa décision désormais, j'allais lire son avenir dans son regard et il en assumerait les conséquences. Alors que son visage était encore déformé par son ricanement, je commençai à soutenir son regard, à le percer pour y trouver ce que je voulais savoir. Parlant dans ma langue natale, je commençai la séance. Il tuo sguardo è mio, ton regard est miens, troverò il tuo futuro, j'y trouverai ton futur. Comment réagissait-il ? Je ne le savais pas, j'étais en début de transe. Mes paupières ne se refermaient plus, mes pupilles oscillaient très rapidement de gauche à droite. Leur mouvement était probablement presque imperceptible. Des spasmes se mirent à secouer ma colonne vertébrale, j'étais en extase. Rien n'était plus plaisant pour moi que de pratiquer cette sorcellerie qui était devenue mon métier. Je ne voyais plus rien autour de moi, seulement ses yeux. J'entrai dans le noir de ses pupilles et y vis un tourbillon d'images. Des évènements de son passé, de son futur même. Je me mis à prononcer des paroles en italien, si faiblement qu'il ne les entendaient probablement pas. Puis vint ma première lecture. Ta mère t'as abandonné n'est-ce pas ? Elle était belle, une grande brune aux yeux bleus. Je restai dans un état de transe mais attendait d'entendre sa réaction pour continuer ma lecture.




©BoogyLou





"Villains!" I shrieked, "dissemble no more! I admit the deed! --tear up the planks! here, here! --It is the beating of his hideous heart!"- BANGERZ
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

avatar

Invité




MessageSujet: Re: STARE INTO MY EYES, I DON'T TELL LIES - ft. Lysander   2013-10-27, 14:51



« Stare into my eyes, I don't tell lies. »
MUSIC THEME Δ Seven Devils - Florence + The Machine

M
algré ce qui se passait, je n'arrivais toujours pas à la croire. Pas pour le moment en tout cas. Je trouvais ce jeu d'acteur impressionnant - si s'en était bien un. -. Je m'étais bien évidemment calmé alors qu'elle commençait sa séance, parlant dans une langue qui m'était totalement inconnue et agissait comme si elle était possédée par un démon. Mais ça ne pouvait être possible, hein ? Non, j'avais du mal à le croire. Je ne voulais tout simplement pas l'affirmer... car si c'était vrai, alors. Peut être serait-elle tout de moi. Jusqu'à l'infime partit de ma vie, et ça, je ne voulais pas me le permettre. A part quelques artistes tel que Charlie dont je m'étais confié, je ne voulais pas que cela se sache à travers tout le Cirque ! Même si j'imagine que les voyantes avaient sans doute l'interdiction de le faire ? Puisque logiquement, elles pouvaient tout savoir... J'aurais pu alors m'arrêter là après tout. Pour être sûr qu'elle ne découvrirait rien d'autre sur moi, mais ma curiosité fut piquée alors qu'elle parlait de ma mère... « - Ta mère t'as abandonné n'est-ce pas ? Elle était belle, une grande brune aux yeux bleus. ». S'il y avait bien une personne qui m'était étrangère, c'était elle ; ma maman. Celle qui me mit au monde avec mon père. Lui par contre, je le connaissais parfaitement, c'était lui qui avait fait mon éducation. En effet, ma mère fut absente toute ma vie... Mais elle m'avait abandonné ? Je ne savais comment le prendre. Je serrais la mâchoire et mes poings, posés sur la table. J'avais eus un père qui n'avait fait que de me servir comme un esclave et une mère qui m'aurait abandonné comme on abandonne un animal de compagnie un peu trop agité ? Je restais sceptique. Je ne pouvais comprendre comment mes parents, tout deux avaient pu oser se comporter ainsi avec moi. Je n'avais rien demandé et je me retrouvais blessé... D'un certain côté, oubliant alors subitement que ce n'était que de vaine paroles de la part d'une menteuse, très certainement. J'osais alors demander... « - ...Pourquoi aurait-elle fait ça ? ». Mon père ne m'avait jamais parlé d'elle. Pourtant, il devrait l'aimer. Mais il n'avait rien l'air d'un prince charmant, et elle devait ressembler à une princesse. Peut être devrais-je pensé qu'ils se sont simplement séparés ? Mais pourquoi aurait-elle abandonnée son bambin dans les bras d'un monstre ? Je tentais de soutenir le regard, mais j'avais à présent beaucoup de mal. Je grognais... « - ...Ce ne sont que des mensonges !!! Vous mentez !!! ». Cela me mit presque en colère, mais d'un côté, j'avais l'impression que c'était le seul moyen de la défier. Peut être l'avais-je sous-estimer. Elle était forte dans son domaine... de manipulation !
Revenir en haut Aller en bas

Rôle : voyante.
Age : 22
Localisation : dans sa caravane.
Messages : 801
Date d'inscription : 05/10/2013


MessageSujet: Re: STARE INTO MY EYES, I DON'T TELL LIES - ft. Lysander   2013-10-31, 11:50



Stare into my eyes, I don't tell lies



Son manque d'ouverture commençait à fermer les portes de son esprit. Il s'exprima tout haut mais j'eu de la misère à bien capter ses paroles, la lecture de son âme me demandait plus d'énergie que ce que j'avais prévu au départ. Pourquoi aurait-elle fait ça ? ... Ce ne sont que des mensonges !!! vous mentez !!! C'était maintenant clair comme de l'eau de roche, Lysander était venu ici pour me défier. Il devait croire que je n'avais pas réellement de pouvoirs et que je passais mes journées à arnaquer les gens pour quelques pièces. En guise de réponse, je chuchotai encore des paroles en italien. Je décidai donc de passer à l'attaque, de lui montrer l'étendue de mes pouvoirs. Je pouvais sentir mes pupilles s'agrandirent et défier les lois de la nature. À ce stade là, mes clients disaient ressentir des couteaux qui quittaient mes yeux pour se planter dans les leurs. Je cherchais dans sa mémoire, un élément qui saurait le troubler. Ton père était un homme costaud ... qui te forçais à voler n'est-ce pas ? Tu te souviens de ce jouet que tu voulais ? Tu l'a volé parce que ton père refusait de te l'acheter. Il préférait utiliser son argent pour boire n'est-ce pas ? Une enfance difficile j'imagine. Je pouvais sentir une vague d'émotion monter en lui. Était-ce de la tristesse ? de la colère à mon égard ? Je ne le savais pas encore mais j'avais l'impression qu'il n'hésiterait pas à m'en faire part. Allait-il enfin se rendre à l'évidence ou allais-je devoir lire encore son avenir ? 




©BoogyLou





"Villains!" I shrieked, "dissemble no more! I admit the deed! --tear up the planks! here, here! --It is the beating of his hideous heart!"- BANGERZ
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

avatar

Invité




MessageSujet: Re: STARE INTO MY EYES, I DON'T TELL LIES - ft. Lysander   2013-11-22, 13:59



« Stare into my eyes, I don't tell lies. »
MUSIC THEME Δ Seven Devils - Florence + The Machine

J
usque là, bien qu'un peu perturbé par les paroles de la voyante, rien ne me prouvait qu'elle était doté de pouvoirs surnaturels. Tout simplement parce que je n'avais jamais connu ma mère. Je ne pouvais alors bien évidemment affirmer ses dires qui me semblèrent comme une insulte envers ma personne. Oui, j'espérais alors que même si mon père était sans doute la pire des créatures que l'on pouvait trouver dans les bas-fonds de Londres alors peut être que, ma mère ne l'était pas. Peut être m'avait-il arraché à elle et que cette dernière était en train de me chercher en ce moment même, mais non. D'après Ravenna, elle m'avait laissé avec mon père alors que je n'étais qu'un simple bambin. Sans même redouter un instant qu'un homme aussi horrible puisse ainsi user de son fils pour qu'il fasse tout le boulot à sa place... Comment pouvait-on réagir quand finalement, on se rend compte qu'aucun des deux êtres qui vous a mit au monde ne vous voit rien d'autre comme quelqu'un d'utile ou à jeter comme une vieille chaussette ? Ça fait mal. Et encore, j'avais du mal à dire qui était le plus cruel entre la mère qui abandonne sa progéniture, le condamnant à une fin tragique ou le père qui décida de le prendre sous son aile mais à condition que son gosse fasse les corvées à sa place. Je gardais alors les poings serrés et la mâchoire fermée. Ne cessant de garder mes pupilles accrochées aux siennes. Je ne voulais accepter ce passé misérable, cette vie qui devait sans aucun doute être mensonge. Oui, et c'est ce que je lui criais haut et fort à la figure. Elle mentait, ça ne faisait aucun doute... A ce moment là, elle aurait pu également m'éjecter. Quel voyant serait prêt à perdre du temps avec un client à peine croyant à ces sorcelleries. Mais elle semblait toujours concentrée, comme si au final, elle n'avait même pas entendu mes paroles... Continuant alors à parler encore et encore dans cette langue étrange et méconnue.

C'est alors que j'eus de drôle de sensation. Le fait de rester ainsi, mes yeux regardant les siens commençait à me gêner, à tel point que je voulus me défaire de son regard mais cela me paraissait tout bonnement impossible, comme pris au piège, coincé dans son monde de magie. Je crus perdre l'esprit jusqu'à ce que ces paroles me reviennent à la réalité.. Des faits, toujours aussi dur et cette fois-ci, bien vrai ! «
- Ton père était un homme costaud ... qui te forçais à voler n'est-ce pas ? Tu te souviens de ce jouet que tu voulais ? Tu l'a volé parce que ton père refusait de te l'acheter. Il préférait utiliser son argent pour boire n'est-ce pas ? Une enfance difficile j'imagine. ». Chaque mots m'arrivèrent à la figure comme des gifles. Tout était vrai. Mais comment avait-elle fait pour le découvrir ? Me connaissait-elle ? J'aurais tout de même su la reconnaître, non ? Et puis, si elle n'était qu'une simple ombre effleurée dans la rue, elle n'aurait pas pu savoir ce fait me concernant ! C'était clair comme de l'eau de roche. Elle avait de réels pouvoirs. Elle pouvait connaître mon passé comme mon avenir qui serait donc déjà écrit ? Cette nouvelle m'ébranla au plus au point... Cela voudrait aussi dire qu'elle avait dit vrai sur ma mère... Si j'aurais pus alors peut être aurais-je fermé les yeux pour ne plus jamais les ouvrir, ou peut être finirais-je par me sortir d'un mauvais cauchemar ? Ou alors.. Ce n'était qu'un pur hasard ! Mais c'est quand même trop précis pour que cela le soit réellement... « - ...Balivernes ! » fis-je de manière entêté. Oui je ne voulais pas y croire. Je ne voulais réellement pas y croire. Ni même ces faits, ni même la faiblesse m'envahir, prêt à m'évanouir d'une seconde à l'autre. C'était étrange... Tout était étrange. Ce Cirque était étrange.
Revenir en haut Aller en bas

Rôle : voyante.
Age : 22
Localisation : dans sa caravane.
Messages : 801
Date d'inscription : 05/10/2013


MessageSujet: Re: STARE INTO MY EYES, I DON'T TELL LIES - ft. Lysander   2013-12-01, 15:29



Stare into my eyes, I don't tell lies



Il semblait vouloir libérer ses yeux de mon emprise, mais c’était bien évidemment impossible. Il sembla hésitant puis cracha … Balivernes ! Mais son non verbal me confirma que j’avais dit juste au sujet de son père. Malgré tout ce que je lui disait, il semblait encore entêté à douter de mes pouvoirs. Dans un sens, je comprenais ce qui pouvait le pousser à penser ainsi. Je venais quand même de lui révéler que sa mère l’avait abandonné et que son père ne lui donnait pas l’attention qu’il méritait. Comment se sent-on lorsque nos parents nous rejette ? Je ne pouvais le savoir, mais j’avais tout de même ma petite idée. Mais son entêtement face à ma magie allait bientôt jouer contre lui. Chaque grain qui tombait dans le sablier le rapprochait de la perte de conscience. Peut être qu’à ce moment, il finirait par me croire.

Maintenant son regard avec férocité, je m’apprêtais à sonder son âme encore plus. Pourquoi refuses-tu de te rendre à l’évidence Lysander, ce ne sont pas des balivernes. Dis-moi, avant que je poursuives, pourrais-tu me passer le calepin à ta gauche ? Il en serait incapable et se rendrait finalement compte de l’emprise de mon regard sur le sien. C’était donc inutile que je regarde s’il y arriverait. Je sondais plutôt son passé, afin de lui faire une révélation au même moment où il tenterait de bouger son bras vers le calepin. Depuis l’impact de la dernière révélation, son corps c’était affaibli et rendait la tâche moins ardue qu’au départ. Je lisais désormais son passé comme un vulgaire catalogue, à la recherche d’un article de choix que je n’aurais pas du savoir. Qu’est-ce qui aurait le plus gros impact ? Ah oui, j’avais enfin trouvé. Dis-moi, la prostitution c’était bien ? Avec ça, je m’attendais à une forte réaction de sa part.
 




©BoogyLou





"Villains!" I shrieked, "dissemble no more! I admit the deed! --tear up the planks! here, here! --It is the beating of his hideous heart!"- BANGERZ
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

avatar

Invité




MessageSujet: Re: STARE INTO MY EYES, I DON'T TELL LIES - ft. Lysander   2013-12-02, 16:58



« Stare into my eyes, I don't tell lies. »
MUSIC THEME Δ Seven Devils - Florence + The Machine

M
algré mes insultes envers son art, elle semblait imperturbable, comme totalement plongé dans mon regard. Mes prunelles dont je n'arrivais point à faire bouger et fixant inlassablement ceux de Ravenna. J'y étais de toute façon contraint. Tout dans mes gestes me semblaient totalement incontrôlé, sauf encore mes paroles qui voulaient renier la vérité sur mon passé. Mais plus le temps passait et plus cela semblait évident. J'avais l'impression d'être un chat en laisse, pouvant à peine bouger à chaque fois que le Maître tirait dessus. Mes bras semblaient ligotés, enchaînés.. Je ne pouvais plus bouger, seulement subir les maux que m'infligeaient ces forces mystiques dont je n'avais point cru l'existence même. Maintenant elles se vengeaient, me faisaient du mal en me rappelant les douloureux instants de mon passé, plus ou moins long tout en me révélant de tristes secrets comme l'abandon de ma mère à mon père. Je regrettais alors à présent de l'avoir défier si simplement. Ce cirque n'abritait point de cas rare pour rien. Il y renfermait des phénomènes tous différents, créant alors un groupe d'artiste hétéroclite certes, mais faisant de cet endroit, le plus prestigieux même s'il semblait être prêt à s'effondrer à tout moment. S'effondrer... C'est bien ce que j'étais prêt à faire d'un instant à l'autre, à demi écroulé sur la table. Je faiblissais, respirais longuement et bruyamment... J'avais l'impression d'avoir fait un marathon ! Et pourtant, mes yeux bleus ne quittèrent toujours pas Ravenna, même incliné, presque assujetti aux esprits qui me torturaient l'esprit et jouait avec mes temps passés et mes temps avenirs. Qu'allais-je devenir. Comment cela avait commencé... Est-ce que cela voudrait dire que notre histoire était déjà écrite, comme dans un livre ? ... « - Pourquoi refuses-tu de te rendre à l’évidence Lysander, ce ne sont pas des balivernes. Dis-moi, avant que je poursuives, pourrais-tu me passer le calepin à ta gauche ? ». Je m'exécutais. Mes muscles se tendirent comme si j'étais en train d'essayer de porter quelque chose de lourd d'une seule main, mais je ne portais rien. Non, mon bras restait là, comme bloqué à la table. Tant que la séance ne finirait pas, alors j'étais bloqué là, à sa merci... Après mes toutes premières tentative pour déplacer ma main gauche pour saisir le calepin et lui tendre, elle se mit alors à me poser une autre question... Le genre de chose que j'aurais également désiré totalement oublier... « - Dis-moi, la prostitution c’était bien ? ». Je voulais lui bondir dessus, l'attaquer et lui faire ravaler ses dires... Elle devait sans doute savoir pourquoi j'avais agis de cette manière ! Jamais je n'aurais accepté j'imagine d'avoir un pareil métier si mon père n'était pas derrière tout ça. Parce qu'il fut plus dur pour nous de voler, il eut la très mauvaise idée de vendre mon corps aux plus offrant sans même douter un instant des conséquences qui pourraient y avoir. Comment donc pouvait-elle ainsi s'amuser de ça ? On ne pouvait pas ! C'était une chose si sinistre... Si horrible à vivre. Mon cœur se serra, manquant un battement et je ne pus essuyer la larme qui venait d'apparaître à un coin de mon œil... Je ne pouvais continuer comme ça à souffrir de ces mots... Il fallait me rendre à l'évidence ! Je fis finalement... « - Pardon... Pardon d'avoir douté de vous... Mais pitié, promettez-moi que vous direz rien à personne... » ...Une voyante n'avait sans doute pas le droit de révéler la vie de ses clients à n'importe qui, certes. Mais je n'étais à l'abri de rien et je ne voulais sûrement pas que des mauvaises rumeurs reviennent à la surface pour les entendre finalement chaque jours à mon égard. Je voulais oublier cette vie de chien et reprendre à zéro. Me faire pardonner de mes actes horribles et mon déshonneur envers ma personne. Je voulais être quelqu'un de grand et réussir enfin dans la vie qui venait à peine de me donner une chance. Il ne fallait pas la gâcher, n'est ce pas ?
Revenir en haut Aller en bas

Rôle : voyante.
Age : 22
Localisation : dans sa caravane.
Messages : 801
Date d'inscription : 05/10/2013


MessageSujet: Re: STARE INTO MY EYES, I DON'T TELL LIES - ft. Lysander   2013-12-12, 22:21



Stare into my eyes, I don't tell lies



Pardon... Pardon d'avoir douté de vous... Mais pitié, promettez-moi que vous direz rien à personne... dit-il alors qu’une larme quittait son oeil. Enfin, il se rendait compte que mes pouvoirs n’étaient pas mensonges. J’avais presque envie de dire qu’il était temps, mais je retins les paroles avant qu’elles ne glissent de mes lèvres. Lire dans le passé malheureux des gens, j’y étais habituée, mais cette fois-ci c’était différent. Je commençais à réaliser la portée de mes paroles et pour une raison quelconque, j’éprouvais des remords. Cette homme qui m’impressionnait tant et que je voulais à mon tour impressionner était là, abattue. Chaque révélation avait probablement était comme une gifle. Oui j’avais réussi à lui prouver que mes pouvoirs étaient réels, mais à quel prix ? Lui rappeler son triste passé ne m’aiderait certainement pas à l’impressionner. Il s’en irait et vivrait dans la peur que j’ébruite ses secrets. Il me fuirait et plus jamais je ne pourrais entendre sa voix. Son opinion comptait pour moi, alors qu’à l’habitude je n’en n’aurais eu que faire. Pour l’une des premières fois de ma vie, je m’apprêtais à être gentille. Ne t’excuse pas, j’imagine que c’est normal de douter de mes capacités. Pour tes secrets, ne t’en fait pas … je serais muette comme une tombe. Un sourire, non mesquin pour faire changement, s’esquissa sur mon visage. La séance est terminée. Ho comunicato, je te libère. Mes pupilles reprirent leur diamètre normal et un souffle froid comme la glace quitta ma bouche. Avant qu’il ne parte, il fallait me faire pardonner et lui offrir l’hospitalité. Il avait probablement mal à la tête et ses muscles seraient affaiblis. Au moins, il n’avait pas perdu conscience comme la plupart des gens. Tu veux quelque chose à boire ? Un thé peut être ? Alors que je terminais ma phrase, une coulisse de sang glissa de mon nez à la table. Je figeai. Que se passait-il ?




©BoogyLou





"Villains!" I shrieked, "dissemble no more! I admit the deed! --tear up the planks! here, here! --It is the beating of his hideous heart!"- BANGERZ
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

avatar

Invité




MessageSujet: Re: STARE INTO MY EYES, I DON'T TELL LIES - ft. Lysander   2013-12-22, 22:06



« Stare into my eyes, I don't tell lies. »
MUSIC THEME Δ Seven Devils - Florence + The Machine

C
es moments durs à supporter tout le long de ma vie, revinrent en une seule séance me hanter, provenant des dires d'une personne qui n'avait point vécu à mes côtés. Qui ne m'avait tout simplement pas connu auparavant... Je m'étais donc rendu à l'évidence. Elle devait sans doute dire vrai. Et puis, il m'était maintenant devenu insupportable d'entendre ces faits relatés. Je ne voulais pas qu'ils reviennent au galop ici alors que je voulais recommencer une nouvelle vie, digne de ce nom. Il fallait absolument qu'elle se taise maintenant, alors que n'importe qui pouvait faire courir ses rumeurs aux alentours, même s'il se faisait tard... Peut être que quelqu'un pouvait encore traîné non loin ? Tout ça pour dire que j'avais bien compris la leçon en la défiant. Elle était une voyante, la magie existe... Et c'est à moitié affalé sur la table, luttant pour ne pas m'évanouir à chaque seconde, que je suppliais niaisement de ne rien révéler à personne et de me faire pardonner pour mon comportement de tout à l'heure, plus que puérile. A mon plus grand étonnement et surtout, soulagement.. elle ne le prit pas mal et me pardonna pour mes agissements... « - Ne t’excuse pas, j’imagine que c’est normal de douter de mes capacités. Pour tes secrets, ne t’en fait pas … je serais muette comme une tombe. ». Elle me souriait et j'en fis de même avec le peu de force qui m'habitait en moi. Je sentis ensuite, doucement cette force qui me gardait presque prisonnier de son regard, partir. Je papillonnais enfin des yeux et regardais de droite à gauche. Je pouvais également bouger de nouveau mes bras et mes jambes. Je compris que cette puissance mystérieuse était partit.. Mais pour combien de temps ? Et Ravenna... vivait-elle constamment ici entourée de démon en tout genre ? Cela me faisait froid dans le dos alors que je pense à tout ce que l'on disait sur ces esprits maléfiques incontrôlables... Mais à présent, j'avais beaucoup du mal à percevoir le vrai du faux..  « - Tu veux quelque chose à boire ? Un thé peut être ? ». Je ne savais si je pouvais réellement me permettre de savourer une boisson chaud à ses côtés après ce que j'avais dis à son égard, mais je ne pus m'empêcher d'accepter sa demande, et puis.. j'en profitais surtout pour la remercier... « - Oh oui ! Ça serait avec grand plaisir ! Et... Et merci infiniment de garder ça pour vous... Même si je ne suis sans doute pas le seul à douter de vos pouvoirs, il est normal que je me pardonne... Après tout, on ne demande pas d'assister à une séance, seulement pour tester une voyante qui a mieux à faire... » Enthousiaste serait sans doute le mot qui me conviendrait à ce moment même si la fatigue m'envahissait peu à peu. Exténué, je ne savais même pas si j'aurais le courage d'arriver à marcher jusqu'à ma caravane, mais j'étais également heureux de pouvoir partager un thé avec la voyante après cette mésaventure effrayante. Mais quelque chose nous arrêta tout les deux dans la surprise. Je vis clairement une goutte d'hémoglobine tomber sur la table prêt de l'un de mes points. Je levais alors la tête qui s'était laissé écrasé contre le meuble, assommé par cette magie divine avant de remarquer qu'elle saignait du nez... Inquiet, je lançais... - Est-ce que... Est-ce que ça va, Ravenna ? »
Revenir en haut Aller en bas

Rôle : voyante.
Age : 22
Localisation : dans sa caravane.
Messages : 801
Date d'inscription : 05/10/2013


MessageSujet: Re: STARE INTO MY EYES, I DON'T TELL LIES - ft. Lysander   2014-01-03, 12:55



Stare into my eyes, I don't tell lies



À mon invitation à prendre un thé, il répondit : Oh oui ! Ça serait avec grand plaisir ! Et... Et merci infiniment de garder ça pour vous... Même si je ne suis sans doute pas le seul à douter de vos pouvoirs, il est normal que je me pardonne... Après tout, on ne demande pas d'assister à une séance, seulement pour tester une voyante qui a mieux à faire... Comme j’allais lui répondre qu’il ne me dérangeait pas du tout et qu’au contraire, sa présence m’avait fait plaisir, du sang se mit à couler de mon nez. Est-ce que … est-ce que ça va Ravenna ? C’était la première fois qu’une telle chose m’arrivait et je restais complètement figée, ne répondant pas encore à son interrogation. Portant une main à mon nez, j’eu le réflexe d’essuyer le liquide au bord de mes narines afin de vérifier s’il s’agissait réellement de sang. Portant un mouchoir à mon nez, je répondis enfin à Lysander. Je … je crois que oui ? C’est la première fois que ça m’arrive … pour être honnête c’est habituellement le client qui ne se sent pas bien à la suite de la séance. Toi, tu vas bien ? Le saignement avait cessé, mais une affreuse migraine s’installait lentement. J’avais bien conscience que percer l’esprit du chanteur m’avait demandé beaucoup d’énergie, mais cette migraine c’était une première. Étais-je entrain de perdre mes pouvoirs ? Je ne pouvais m’imaginer ce que je ferais si une telle malédiction s’abattait sur moi. Je préférais ne pas y penser et m’affairer à préparer le thé pour mon invité. En me levant, la tête me tourna et je dus prendre appui sur la table. Je feins un sourire, ne voulant pas inquiéter Lysander sur mon état. Après tout, je voulais vraiment apprendre à mieux le connaître. C’était nécessaire, selon moi, après ce qui c’était dit durant la séance. Je ne voulais pas que nous terminions cette rencontre en mauvais termes.  Les deux tasses prêtes, je revins m’asseoir à la table.
 




©BoogyLou





"Villains!" I shrieked, "dissemble no more! I admit the deed! --tear up the planks! here, here! --It is the beating of his hideous heart!"- BANGERZ
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

avatar

Invité




MessageSujet: Re: STARE INTO MY EYES, I DON'T TELL LIES - ft. Lysander   2014-01-03, 16:39

« Stare into my eyes, I don't tell lies. »
MUSIC THEME Δ Seven Devils - Florence + The Machine

E
lle ne bougea pas et tout comme moi, elle semblait inquiète. Cela ne lui arrivait donc jamais de saigner du nez à la fin de quelques séances ? Moi-même ayant l'impression d'avoir fait un marathon sur plusieurs kilomètre, j'imagine que les esprits, si esprit il y avait, lui avait vidé de son énergie. Toutefois, je ne voulais sûrement pas qu'elle se retrouve contrôlée par des démons comme c'est le cas lors de dangereuse séance de spiritisme. Ce n'est pas moi, chanteur professionnel qui saurait comment régler ce problème ! La preuve ; même une goutte de sang suffit à m'inquiéter sur l'aspect de sa magie, sans aucun doute, noire... Ravenna ne répondit pas à ma question. Elle alla saisir vivement un mouchoir pour pouvoir essuyer ce liquide rouge qui émanait de son nez et me répondit enfin... « - Je … je crois que oui ? C’est la première fois que ça m’arrive … pour être honnête c’est habituellement le client qui ne se sent pas bien à la suite de la séance. Toi, tu vas bien ? ». Je souriais. Point de possession démoniaque ni d'autre trouble... « - ...Je suis seulement fatigué. Mais je t'avoue que si on aurait continuer, je serais tombé inconscient... ». Elle s'était alors relevée afin d'aller préparer notre thé mais manqua de tomber et elle se rattrapa comme si elle perdait l'équilibre. Je me faisais sérieusement du mouron pour elle... Était-ce comme ça, tout le temps ? A chaque séances ? C'était malsain de prédire ainsi dans l'avenir ! Se faire du mal pour donner du spectacle... Au fond, cela pouvait se rapprocher des numéros de la détraquée dont j'avais connu et qui se mutilait pour quelques sous, même si là, ce n'était pas vraiment le but de se faire mal. Et puis, d'après ces dires, cela ne s'était jamais passé comme ça auparavant. Peut être que ça s'est toujours passé bien, jusqu'à ce soir... Étrange. Vraiment étrange. Pourquoi maintenant alors qu'elle a toujours su l'avenir il y a jadis ? Décidément, la vie nous cache bien ses secrets !

Aurora revenue finalement avec nos deux tasses, dont la mienne que je saisis avant de boire une gorgée. Nous nous faisons face, mais cette fois-ci, amicalement. Plus aucune magie mystique pour nous embêter et retenir nos regards prisonniers... Gardant mes mains sur ma tasse chaude, je repris la parole. «
- En fait... Si j'ai douté de vous, c'est simplement parce que j'avais du mal à croire que seulement quelques personnes puissent avoir ce don... Comment ça marche ? Est-ce que des esprits vous aident ? Des démons ? Vous êtes choisis un peu en tant... Qu’Élue ? ».
Revenir en haut Aller en bas

Rôle : voyante.
Age : 22
Localisation : dans sa caravane.
Messages : 801
Date d'inscription : 05/10/2013


MessageSujet: Re: STARE INTO MY EYES, I DON'T TELL LIES - ft. Lysander   2014-01-06, 22:42



Stare into my eyes, I don't tell lies



Lysander m’affirma n’être que fatigué. Au moins, un de nous deux était dans un bon état. L’atmosphère, elle, était bien différente et j’en fus ravie. Je n’avais désormais plus besoin de me prouver, mais seulement apprécier ce thé en compagnie du chanteur stupéfiant. Il démarra la discussion alors que je terminais ma première gorgée. En fait... Si j'ai douté de vous, c'est simplement parce que j'avais du mal à croire que seulement quelques personnes puissent avoir ce don... Comment ça marche ? Est-ce que des esprits vous aident ? Des démons ? Vous êtes choisis un peu en tant... Qu’Élue ? J’eu un rire léger suite à ses paroles. Les curieux face à mes dons ne manquaient pas et je passais souvent la moitié de mes séances à répondre à leurs questions. Autant j’en avais assez de répéter toujours la même chose, autant j’appréciais cet intérêt pour ma … supériorité, oserai-je dire. À mes clients ordinaires, je répondais souvent en surface, mais pour Lysander j’allais donner des réponses plus précises. Je lui devais bien cela, car je savais désormais certains de ses plus sombres secrets. J’éviterais cependant de parler de l’assassinat de mes sœurs, de peur qu’il ne s’enfuisse en courant … comme les autres qui l’apprenaient. J’avais une aversion profonde pour la concurrence et cela ne devait pas se savoir. C’est … compliqué et simple à la fois. Ces dons m’ont été transmis par ma grand-mère. J’ai appris la lecture de l’avenir dans les ossements à l’aide de son livre de magie noire. Cependant, cela n’a rien de satanique si c’est ce qui t’inquiète. La combinaison des dons et des incantations fait le travail. Pour la lecture dans les yeux, c’est comme … c’est comme si mon âme contrôlait la tienne par le biais de nos pupilles. Dans ce cas-ci, les incantations servent à faire le lien. La lecture des souvenirs est plus facile que la prédiction. Je portai ma tasse à ma bouche afin de prendre une seconde gorgée. La migraine me tenaillait toujours, mais de manière moins intense. Pour prédire, la méthode des os est plus simple. Chaque ossement tombe d’une manière précise sur la table. Pour les yeux, c’est plus compliqué. Je dois creuser dans ton cerveau pour voir ta ligne de vie. Plus la connexion est forte entre nos âmes, plus la prédiction est précise. Mais généralement les gens perdent conscience avant que je ne puisse atteindre les niveaux de connexion supérieurs. Oh, tu aimes le thé ? C’est une recette secrète ! Avec cela, je croyais avoir été assez précise et attendais de voir s’il allait encore me questionner pour m’en assurer.
 




©BoogyLou





"Villains!" I shrieked, "dissemble no more! I admit the deed! --tear up the planks! here, here! --It is the beating of his hideous heart!"- BANGERZ
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

avatar

Invité




MessageSujet: Re: STARE INTO MY EYES, I DON'T TELL LIES - ft. Lysander   2014-02-23, 09:53


« Stare into my eyes, I don't tell lies. »
MUSIC THEME Δ Seven Devils - Florence + The Machine

A
près ma question, elle fit un petit rire. Comme amusée... Je haussais les sourcils d'abord étonné. Est-ce que cette question n'avait-elle aucun sens ? Était-ce ridicule ? Peut être qu'en réalité, la divination n'avait rien à voir avec la magie noire. Qu'après tout, n'était-ce qu'un simple mensonge pour démotiver les moins courageux à essayer et à se mettre eux aussi à la divination. Peut être qu'en fait, ceci n'avait rien à voir avec cette pratique dont seul Aurora connaissait le secret qu'elle allait me révéler maintenant... « - C’est … compliqué et simple à la fois. Ces dons m’ont été transmis par ma grand-mère. J’ai appris la lecture de l’avenir dans les ossements à l’aide de son livre de magie noire. Cependant, cela n’a rien de satanique si c’est ce qui t’inquiète. La combinaison des dons et des incantations fait le travail. Pour la lecture dans les yeux, c’est comme … c’est comme si mon âme contrôlait la tienne par le biais de nos pupilles. Dans ce cas-ci, les incantations servent à faire le lien. La lecture des souvenirs est plus facile que la prédiction. [...] Pour prédire, la méthode des os est plus simple. Chaque ossement tombe d’une manière précise sur la table. Pour les yeux, c’est plus compliqué. Je dois creuser dans ton cerveau pour voir ta ligne de vie. Plus la connexion est forte entre nos âmes, plus la prédiction est précise. Mais généralement les gens perdent conscience avant que je ne puisse atteindre les niveaux de connexion supérieurs. Oh, tu aimes le thé ? C’est une recette secrète ! ». Je l'écoutais d'une oreille attentive avec émerveillement, tel un petit enfant devant les joies de la vie. Continuellement également éternellement de boire le thé qu'elle m'avait préparée. D'ailleurs, elle m'eut demandé si je l'appréciai... « - Oh oui ! Il est délicieux ! ». Tasse dont j'eus vite terminé tant je l'avais apprécié. Je reposais le récipient sur sa soucoupe puis repris... « - C'est donc... Comme un gène qui se passe... De génération en génération ? Il m'est par exemple impossible pour moi de l'apprendre ? ». Je la regardais et souris. Moi, en tant que chanteur, il est vrai que la voyance ne me serait d'aucune utilité. Mais quel gosse ne rêverait-il pas d'avoir des supers-pouvoirs ? Moi, ça ne m'aurait pas déplu tant qu'il y a un minimum de sécurité. Et bien sûr, je ne cherchais pas à l'utiliser à mauvais escient. Bien sûr que non... Juste comme ça. D'ailleurs, je ne sais pas s'il pourrait me servir un jour !
Revenir en haut Aller en bas

Rôle : voyante.
Age : 22
Localisation : dans sa caravane.
Messages : 801
Date d'inscription : 05/10/2013


MessageSujet: Re: STARE INTO MY EYES, I DON'T TELL LIES - ft. Lysander   2014-03-06, 12:07



Stare into my eyes, I don't tell lies



Il termina ma tasse rapidement en me confirmant l’avoir bien appréciée. Tant mieux, j’espérais toujours gagner sa confiance et son amitié. Il poursuivit son interrogation, après avoir posé la tasse sur la table. C'est donc... Comme un gène qui se passe... De génération en génération ? Il m'est par exemple impossible pour moi de l'apprendre ? Il eut un sourire accroché aux lèvres et je le devinai rêveur d’un tel pouvoir. D’ailleurs, qui ne le serait pas ? Souvent après les séances, les clients me demandaient s’ils pourraient apprendre à faire ce que je faisais. À un vieillard je répondais non, à une jeune femme arrogante je répondais oui, en l’échange d’un surplus monétaire. Tout dépendait de mes sentiments vis-à-vis mes clients. Mais au final, le supplément monétaire ne faisait que remplir mes poches et rien de plus. Lysander m’avait défié au départ, mais je n’avais aucune intention de me venger et je lui répondis la vérité.

C’est effectivement comme cela, il faut avoir le bon gêne pour maitriser la divination. Mais si tu veux tromper les clients et te faire de l’argent, tu peux toujours t’inventer des incantations que tu prononcerais en brassant un vulgaire paquet de cartes. Je terminai ma phrase avec un rire léger. Je portai la tasse de thé à ma bouche en constatant que ma migraine avait disparue. Je ne comprenais toujours pas pourquoi j’avais été atteinte d’un tel malaise. Puis-je pensai à l’heure qu’il devait être, au temps qui s’était écoulé depuis ce moment où j’ouvris la porte à mon invité. Il devait être tard, mais la caféine que j’ingérais me tenait encore réveillée et attentive. Changeant brusquement de sujet, je m’intéressai soudainement à la vie de Lysander. J’avais peut être lu en lui comme un livre, mais j’avais sauté quelques chapitres. Il était également toujours plus intéressant de connaître le récit d’une vie par la bouche de la personne et non par sa mémoire. Alors il y a longtemps que tu t’es installé au Dark Circus ?

 




©BoogyLou





"Villains!" I shrieked, "dissemble no more! I admit the deed! --tear up the planks! here, here! --It is the beating of his hideous heart!"- BANGERZ
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

avatar

Invité




MessageSujet: Re: STARE INTO MY EYES, I DON'T TELL LIES - ft. Lysander   2014-03-27, 15:34


« Stare into my eyes, I don't tell lies. »
MUSIC THEME Δ Seven Devils - Florence + The Machine

J
'eus attendis sa réponse presque avec impatience tant cela m'aurait passionné de découvrir la vie des autres gens avec facilité. Non pas pour de l'argent et encore moins de profiter de mes découvertes pour l'user de façon malsaine comme révéler quelque chose d'humiliant envers une personne si cette dernière ne faisait pas tout ce qu'on lui disait. Non, juste par plaisir, comme un amusement... Néanmoins, je me demandais si Aurora s'amusait en réalité tout les jours... Surtout si elle souffrait de ses pouvoirs à chaque séances ! Se faire du mal pour de l'argent, je m'étais promis de ne plus jamais recommencer... Dans n'importe quel domaine... « - C’est effectivement comme cela, il faut avoir le bon gêne pour maitriser la divination. Mais si tu veux tromper les clients et te faire de l’argent, tu peux toujours t’inventer des incantations que tu prononcerais en brassant un vulgaire paquet de cartes. ». Elle poussa un petite ricanement tandis que je passais ma main dans ma nuque de façon plutôt gênée. Comme si je n'avais pas assez d'argent, je me permettrais d'arnaquer les autres...! Oh, peut être que si je me retrouvais malencontreusement une nouvelle fois dans la rue et que je perdais la voix à cause d'une fâcheuse maladie traînant les routes en pleine hiver, il valait mieux que j'arnaque les personnes avec ce faux don que je ne vende mon corps une nouvelle fois !  « - Oh.. Et bien... Je ne veux pas gagner de l'argent de cette manière...! ». Je m'arrêtais puis il y eut un bref instant de silence avant qu'elle ne reprenne la parole, changeant de sujet... « - Alors il y a longtemps que tu t’es installé au Dark Circus ? ». Une question si simple et pourtant si difficile à y répondre. J'ai l'impression que mon arrivée date d'hier mais en fait, il s'est passé tellement de choses avant d'en arriver jusqu'à aujourd'hui. Au départ j'étais un artiste un peu réservé, passant ses journées dans sa caravane pour s'entraîner, ne faisant pas attention aux autres. Aujourd'hui, c'était différent, j'avais rencontré des tonnes de gens aussi bien mauvais que gentils et j'excellais au plus haut point dans mon art...  « - Oui ! Depuis quelques mois peut être ?... Et toi ? ».
Revenir en haut Aller en bas

Rôle : voyante.
Age : 22
Localisation : dans sa caravane.
Messages : 801
Date d'inscription : 05/10/2013


MessageSujet: Re: STARE INTO MY EYES, I DON'T TELL LIES - ft. Lysander   2014-04-14, 18:18



Stare into my eyes, I don't tell lies



Oui ! Depuis quelques mois peut être ?... Et toi ? L’hésitation dans sa voix me laissa perplexe. Peut être était-il simplement trop centré sur son métier pour voir le temps passer avec précision. Quant à moi, c’était tout juste si je ne savais pas la seconde précise où mon stylo terminait de signer le contrat fatidique. Oh ça ne fait pas très longtemps … à peine plus d’une semaine. Je suis arrivée le 5 octobre ! Mais je n’ai pas l’intention de rester bien longtemps. Je fixai alors la table avec un regard vide, dénué d’émotions, comme celui d’une tueuse en série. Je posai ensuite mon regard sur Lysander. Je ne maîtrise pas parfaitement l’anglais encore et je n’avais pas bien compris qu’on ne pouvait quitter ce cirque. Je trouverais bien un moyen de m’évader.

Pour moi il était inconcevable qu’une personne signe ce contrat en sachant très bien qu’elle ne pourrait jamais retrouver sa vie d’avant. J’avais toujours été bohême et la pensée que je ne verrais plus jamais autre chose que ce cirque me rendait folle. La mer, je voulais revoir la mer. Voir autre chose que ce damné ciel gris et pluvieux qui plane toujours sur Londres. J’aimerais retourner à Paris, c’était une ville charmante bien que la langue me posait un grand problème. Mais ultimement, j’aurais aimé pouvoir revoir ma belle Italie qui m’avait vu grandir. Mais c’était impossible, on m’avait chassée pour mes crimes odieux. Je réussirais par contre à m’évader d’ici coute que coute. J’étais prête à trancher la tête du maître du cirque s’il le fallait. Exposer ces plans à mon invité n’était probablement pas une bonne idée alors je n’avais pas l’intention de m’étirer sur le sujet.

 




©BoogyLou





"Villains!" I shrieked, "dissemble no more! I admit the deed! --tear up the planks! here, here! --It is the beating of his hideous heart!"- BANGERZ
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

avatar

Invité




MessageSujet: Re: STARE INTO MY EYES, I DON'T TELL LIES - ft. Lysander   2014-04-25, 04:33


« Stare into my eyes, I don't tell lies. »
MUSIC THEME Δ Seven Devils - Florence + The Machine

A
urora répondit à son tour, m'expliquant exactement la date précise, c'est alors que je me rendis compte qu'elle était tout juste nouvelle alors qu'en fait, j'eus cru qu'elle était là depuis quelques temps, tout comme moi, mais non. En réalité, il y avait tellement d'artistes qui se faisaient recruter chaque jours que sans doute ne l'avais-je pas remarqué la première fois qu'elle était venue ! Pourtant, j'aurais du. Je m'étais convaincu que son métier n'était pas n'importe quoi. Qu'il n'était en rien question d'arnaquer des gens pour avoir de l'argent, mais qu'elle usait un don surnaturel, bien distinct du miens qui était reconnu lui, comme naturel. Une capacité grande aussi, puisque tout le monde n'est pas capable de chanter aussi bien que moi, mais pour Ravenna, c'était différent. C'était un don inné. On l'avait, ou on ne l'avait pas... « - Oh ça ne fait pas très longtemps … à peine plus d’une semaine. Je suis arrivée le 5 octobre ! Mais je n’ai pas l’intention de rester bien longtemps. [...] Je ne maîtrise pas parfaitement l’anglais encore et je n’avais pas bien compris qu’on ne pouvait quitter ce cirque. Je trouverais bien un moyen de m’évader. ». Je l'écoute attentivement, mais je détourne malgré tout la tête, comme peur d'être mit au courant de sa fuite. Être considéré comme complice alors que l'on était pas censé quitter cet endroit, ne serait-ce, une seule seconde. Je ne voulais pas que Maître Todd pense tout simplement que je l'ai aidé en fermant les yeux sur ce qu'elle venait de dire. Mais d'un autre côté, je comprenais son désarroi... Il est vrai qu'il est injuste de profiter de son incompréhension de la langue anglaise pour lui faire signer, presque de force du coup, le contrat que l'on devait tous signer dès que l'on souhaitait rejoindre la troupe... « - Oh... Et bien, je pense que tu pourrais d'abord essayer de parler avec lui. Peut être qu'il comprendra. Et sinon, tu n'aurais qu'à passer la porte du Cirque, là où passent et partent les clients... ». Un sourire avec une pointe de tristesse apparu sur mon visage. Au fond, j'avais également l'envie de l'y aider si elle n'y arrivait pas toute seule... Je ne faisais après tout pas cela pour de l'argent ou pour un quelconque autre intérêt... Seulement pour une amie que j'appréciais...
Revenir en haut Aller en bas

Rôle : voyante.
Age : 22
Localisation : dans sa caravane.
Messages : 801
Date d'inscription : 05/10/2013


MessageSujet: Re: STARE INTO MY EYES, I DON'T TELL LIES - ft. Lysander   2014-05-03, 10:51



Stare into my eyes, I don't tell lies



Évidemment, il sembla étonné de la froideur de mes paroles à l’égard de maitre Todd. Tuer les gens, ce n’était pas quelque chose que tout le monde trouvait acceptable. Pour moi, j’avais été mise sur cette planète pour vivre et tout obstacle devait être supprimé. Il fallait voir la chose d’un côté moins émotionnel, moins humain. Lysander me proposa une approche moins radicale, à laquelle je n’avais pas pensée. Bien qu’elle aurait du être ma première idée. Oh... Et bien, je pense que tu pourrais d'abord essayer de parler avec lui. Peut être qu'il comprendra. Et sinon, tu n'aurais qu'à passer la porte du Cirque, là où passent et partent les clients... Mais pouvait-on réellement sortir du cirque si aisément ? Des rapporteurs iraient surement informer le patron de ma sortie et je serais retrouvée en moins d’une heure. Discuter avec lui ? Je ne savais que trop bien qu’il refuserait de me laisser sortir. Je ne le connaissais que depuis peu et pourtant j’en avais la certitude. Un sourire triste se dessina sur son visage et je sentis de la sympathie pour ma situation.

Puisque je ne voulais pas qu’il me voie comme un monstre sans cœur, je ne laissai pas transparaître mes réelles pensées sur le sujet et me contentai d’aller dans sa direction. Peut être oui, ce serait plus raisonnable j’imagine. Je baillai ensuite, signe que la nuit avançait à grands pas. Oh je suis désolée, c’est qu’il est tard ! J’eu un rire léger. Je n’avais pas envie de terminer la discussion là-dessus, mais d’un autre côté, il me fallait être en forme pour mes clients du lendemain.


 




©BoogyLou





"Villains!" I shrieked, "dissemble no more! I admit the deed! --tear up the planks! here, here! --It is the beating of his hideous heart!"- BANGERZ
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

avatar

Invité




MessageSujet: Re: STARE INTO MY EYES, I DON'T TELL LIES - ft. Lysander   2014-05-18, 04:55


« Stare into my eyes, I don't tell lies. »
MUSIC THEME Δ Seven Devils - Florence + The Machine

L
a nuit avançait à grand pas, et nous étions toujours là en train de discuter alors que la séance était terminée. Décidément, jamais je n'aurais pensé que cette soirée bien que glaciale par la fraîcheur de la nuit, allait être aussi mouvementée. L'extérieur si silencieux que je me demandais si nous n'étions point les derniers encore à rester debout... Et encore, plus la nuit avançait et plus l'on pouvait sentir la fatigue nous envahir, en plus d'avoir perdu de l'énergie lors de la séance... Les yeux picotaient et les bâillements redoublaient. Il n'était néanmoins point de difficile de rester éveiller après de tels paroles de la part de la voyante ; tuer le maître des lieux, une chose infâme dont personne d'autre à part elle, n'aurait pu imaginer ! ... Du moins, ce n'était pas mon cas, même si je commencerais à me lasser du Cirque, chose qui m'étonnerait d'ailleurs... Mais je pouvais malgré tout comprendre qu'une personne tout comme elle veuille quitter cet endroit alors que peut être, était-elle promise à un avenir plus radieux ! Je voulais l'aider oui... Tant qu'il n'était pas question de tuer qui que ce soit. Arracher une vie ? Jamais ! Voler, peut être ou vendre son corps si le manque d'argent s'en faisait ressentir, mais sinon... Rien de plus.

«
- Peut être oui, ce serait plus raisonnable j’imagine. ». Elle se rattrape donc, optant pour ma solution plus acceptable, ce qui me réjouit. Je ne voulais quand même pas être témoin de tel propos qui pourrait me retomber dessus à l'avenir. On pourrait certainement m'accuser parce que je n'avais pas prévenu le Maître de l'acte qui a été préparé contre lui, si des fois, elle aurait la mauvaise idée de vouloir l'assassiner. Bien que je n'étais pas totalement innocent en cherchant à l'aider à s'enfuir du chapiteau. Là encore, j'étais au courant.

Ravenna bâilla ensuite, avant de s'excuser. Elle sourit et j'en fis de même avant de lui dire que ce n'était pas très grave. Que je comprenais si elle était fatiguée, car l'heure tournait à grand vite et à présent, il était tard... Peut être même assez tard pour rester encore éveiller... Aussi, je lui dis...  «
- Il est en effet peut être temps pour moi d'y aller... Merci pour avoir prit un peu de temps en plus pour moi... Et au revoir. ». Je quitte mon siège, et je me relève avant de me diriger en direction de la sortie de sa caravane pour rejoindre l'extérieur et partir en direction de mes loges... Tout comme elle ou moi, nous devions être réveillé pour le lendemain, prêt à nous entraîner ou à accueillir les prochains clients.


    HS ; Finish ? XD
Revenir en haut Aller en bas

Rôle : voyante.
Age : 22
Localisation : dans sa caravane.
Messages : 801
Date d'inscription : 05/10/2013


MessageSujet: Re: STARE INTO MY EYES, I DON'T TELL LIES - ft. Lysander   2014-05-27, 16:07



Stare into my eyes, I don't tell lies



Il pardonna mon bâillement et sembla comprendre le message. Il est en effet peut être temps pour moi d'y aller... Merci pour avoir prit un peu de temps en plus pour moi... Et au revoir. Il se leva et s'en alla. À la prochaine ! Je retirai alors enfin ma perruque et ma tête pu respirer de nouveau. Après m'être assurée d'avoir retiré toute couche de maquillage, je m'effondrai sur mon lit. J'étais plus qu'épuisée de cette journée et surtout de cette séance éprouvante. Les clients devraient peut être m'attendre un peu plus longtemps le lendemain matin. J'éteignis les bougies et lampes et je sombra dans un sommeil profond.  


 




©BoogyLou





"Villains!" I shrieked, "dissemble no more! I admit the deed! --tear up the planks! here, here! --It is the beating of his hideous heart!"- BANGERZ
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé






MessageSujet: Re: STARE INTO MY EYES, I DON'T TELL LIES - ft. Lysander   

Revenir en haut Aller en bas
 

STARE INTO MY EYES, I DON'T TELL LIES - ft. Lysander

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Les Jeux signé Cat's Eyes ... pardon Capcom !
» [Traduction par Belisaria] Rocket Fuel★21 - My Monster with lovely green eyes!
» Traduction par Nivii Scarlet Devil Eyes
» What Linus Bruckman Sees When His Eyes Are Closed
» Golden eyes reloaded
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Dark Circus ::  :: Les Tentes et Caravanes :: Les caravanes :: Caravane de Ravenna-