Les ragots
du cirque

UN CLIENT Naïa? C'est une âme noire! Une tentatrice! Elle veut notre argent... Et lorsque nous serons dépouillés, elle voudra notre mal! Je le sais... Elle se dit magicienne, mais c'est une sorcière! Un amoureuse de Satan! Et toutes les sorcières sont impures! Ne vous laissez pas séduire par ses yeux de braise, et méfiez-vous de son emprise! Il n'y a qu'une démente qui peut jouer avec l'eau ainsi!
UN DOMPTEUR On dit qu'elle est une sauvageonne! Abandonnée depuis la naissance qui se serait fait élevé par un meute de loup. Pas étonnant qu'elle semble autant dérangée...
THERESA DITE FLEISH Zhuang est très anormal. Il pense très différemment des humains si nous établissons une moyenne. Ce qui fait en sorte qu'il y a des chances qu'il ne soit pas humain. C'est logique. Mais il sait faire de la violence alors il est peut-être humain.
LE LIVREUR DE VIANDE Larry, mon collègue, a disparu récemment... Après avoir vu chacun des artistes en scène, je soupçonne celle qu'on appel la Dummy Puppet. Mais oui! Jouer à la stupide et stoïque est le meilleur moyen de ''prouver'' l'innocence! Mais ses yeux inspirent la mort... Je le vois!
UN CLIENT Non mais c'est quoi ces deux tarées?! Espèces de folles!! Je les ai vu, moi, s'évader de l'asile psychiatrique!! Avec du sang sur leurs vêtements... Comment elles ont pu?! Et avec un air de s'en foutre à la con! Je les reconnais!! Oui, une clown avec un parapluie et une autre avec une perruque rose! Si vous voulez mon avis, elles devraient retourner en psychiatrie! C'est là qu'elles appartiennent, pas au cirque!
UN FORAIN MAL INTENTIONNÉ Oui, oui! Un frère, et sa soeur, dans la même caravane! Puis sa soeur a disparue... Tu parles, ouais! C'est clair qu'il s'en ai débarrassée dès qu'il s'est aperçu que Maître Todd laissait sa soeur plus longtemps sur scène que lui, le salaud! Il se fait appeler Prométhéus! Tenez-vous loin de lui, surtout...
UN CUISINIER Cette petite garce aime bien se faire enculer, haha! En tout cas, apparemment qu'elle peut pas dire le contraire... Bin non, elle est muette! Elle traîne beaucoup avec une petite fille... Une vrai salope, je te dis!
CHARLOTTE WEISS Je ne lui fais pas du tout confiance à cette... Ravenna. Je l'ai vue, l'autre jour, et elle... Elle avait un poignard dissimulé sous sa jupe, à sa cuisse! Pourquoi traîner une telle arme en sachant que l'air du cirque est sécuritaire pour tous ses employés? Et aussi... Je l'ai vu, la nuit, rôder en présence d'une amuseur publique... Elle ne me dit rien qui vaille.
∎ Notre chouchou du mois !!
Le membre du mois est NOM DU MEMBRE pour RAISON RAISON RAISON. Le membre a été choisis par LES MEMBRES DU FORUM/LE STAFF. Merci pour votre participation!



 

Partagez | 
 

 Événement Premier: Le bal costumé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Invité

avatar

Invité




MessageSujet: Re: Événement Premier: Le bal costumé   2014-01-04, 00:31

Lorsque le jeune homme prit la main de la demoiselle, Léna baissa les yeux et observa attentivement l’étrange objet que celui-ci portait dans son autre main. Pourtant, elle sentait une si grande énergie qui provenait  de ce dernier. Lorsqu’il l’amena sur la piste de danse, elle leva enfin les yeux sur le visage du porteur de l’étrange sceptre et vint à la rencontre de ses petites prunelles ricaneuses de couleur noisette et de son sourire charmant. C’était la première fois, qu’une personne du sexe opposé l’invitait à danser. Bien maladroite, Delaynna suivit ses pas et pour la première fois, afficha un sourire heureux, malgré elle.
< - Dîtes-moi, quel est votre nom ? > avait-il osé prononcer. Léna remarqua le stresse que le jeune homme éprouvait. Un sourire doux épousa les lèvres de la diseuse de bonne aventure.
-Je suis Delaynna et vous, quel est votre nom charmant jeune homme ? fit-elle, sans retenue qui l’étonna fort elle-même.
Alors qu’il l’a fit tournoyé, Del se retrouva tout près de lui, jusqu’à en sentir son cœur battre si fort. Ce jeune homme était si stressé, qu’elle le voyait dans ses petits yeux qui avait perdu leur éclat. Elle approcha ses lèvres près de son oreille et lui murmura.
-Ne soyez pas inquiet, je ne crois pas que qui que se soit vous attaquera se soir. À moins que je vous pile sur un pied…
Derrière le jeune homme, elle aperçut ses jeunes enfants qui jouaient au chat et à la souris et qui traversèrent sans difficulté le corps du jeune homme et le sien. Elle voyait la poussière sous les projecteurs, valser après le passage de ses petits. La diseuse de bonne aventure ne put empêcher un autre sourire s’emparer d’elle.  Soudain, elle aperçut un autre fantôme qui regardait vers le ciel. Elle constata que tous les fantômes avaient cessés de regarder les vivants et avait observé le même endroit. 

C’est alors qu’un effroyable hurlement envahit la scène. Del cessa de danser et posa ses mains contre ses oreillers pour calmer la douleur que ce hurlement faisait à ses oreilles. Elle regarda alors cet inconnu qui avait surgit que les esprits voyaient. Elle écouta son discours ridicule. Cela ne pouvait être qu’un vieux fou. Mais lorsqu’elle vit les cordes se coupées, elle échappa un cri d’effrois et s’accrocha au bras de son compagnon.  La jeune se mit à regretter son choix d’être venu à cette fête. 
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar

Invité




MessageSujet: Re: Événement Premier: Le bal costumé   2014-01-04, 18:47


Le Bal Costume
Ft. Groupe


Lorsque Gladys se retrouve quelque part, tout semble plus terne autour d'elle. Elle donne l'impression d'attirer les regards comme la flamme d'une bougie attire les papillons de nuits. Gracieuse, elle marche à travers la foule qui, sans savoir pourquoi, s'écarte de son chemin et l'observe, créant de courts oasis de silence autour de la danseuse. Un bon mot pour chacun, elle prend des nouvelles de certains, commentant quelques aspects personnels de la vie de ceux qui vivent du cirque. Gladys s'intéresse à tout le monde et elle arrive à apprendre tout d'eux. Ceux à qui elle n'a jamais adressé la parole, c'est parce qu'il ne se sont jamais retrouvés dans sa ligne de mire. Bien qu'elle adresse un bon mot à tous elle profite d'un moment de solitude passagère pour embrasser du regard la population du Dark Circus.

Son regard tombe sur une petite blonde aux très grands yeux. Les deux femmes se dévisagent quelques secondes, puis Gladys lui adresse un grand sourire, avant de faire quelques pas dans sa direction.

- Bonsoir, Theresa, vous êtes tout à fait ravissante, clame la beauté du désert.

d'une main légère, elle salue Lysander, qui vient de lui faire signe, souriante, mais son sourire disparaît lorsqu'il semble craindre quelque chose et qu'il se détourne. Elle baisse la main, l'air un peu déçue, mais reporte son attention sur Theresa et son sourire revient. Non, Gladys n'a pas peur de Theresa, sans doute parce qu'elle ne sait pas trop, alors mieux vaut sourire.

Puis soudainement, ils entendent tous un cri. Cri qui devient rire graveleux et on montre aux projecteurs un... comment dire... un clown, suspendu au trapèze. Est-ce des menaces qu'il profère ? Ou un avertissement ? Difficile à dire. Choquée, Gladys pose une main délicate sur sa bouche, puisqu'elle tient sa flûte de l'autre.

- Oh... mais...

© Leeyarom

Revenir en haut Aller en bas

Rôle : jongleuse.
Age : 24
Localisation : probablement aux cages des fauves.
precious, precious blood.
Messages : 2551
Date d'inscription : 07/03/2013
Commentaires :
love
your
skin



MessageSujet: Re: Événement Premier: Le bal costumé   2014-01-05, 15:18





we are still flesh under the mask

you and theresa



Je l'abordai donc, sans un mot, sans un geste, ne restant que bien droite à ses côtés à fixer son magnifique visage sans cligner des yeux, la tête penchée sur le côté.

Une rêvasserie, presque. Une princesse sous le même chapiteau que moi. Quand elle souriait, la fleur du désert est radieuse comme l'aube. Elle me donnait envie de croire aux comptes de fées et aux destriers. Et enfin, elle me remarqua, s'approcha de moi: je crus frémir, mais ce ne fut qu'illusion. La belle me complimenta sur mon apparence, et je lui retournai le compliment d'un œil muet qui hurlait que je n'étais rien comparé à sa beauté. Elle tourna son attention, vers mon petit lardon, je remarquai. Ma prunelle lui sourit comme l'affamé peut être heureux de croiser son repas préféré, mais je ne bougeai pas. Repris concentration sur la fée. Je vis dans son regard l'hésitation et n'en fus outrée ou offusquée; c'était souvent la réaction des plus prude dans ce cirque face à moi. Je continuai à la trouver superbe.

Ravenna s'approcha de sa démarche toujours svelte et harmonieuse. Je n'eus le temps de l’accueillir de rien en visage qu'un cri poussa les yeux de tous vers un trapèze. Je me retournai avec une seconde de décalage, bien tranquillement; le laudanum dans mon crâne avait épuisé le cortex des réflexes. Un idiot profanait la mauvaise fois. J'aurais juré qu'il était saoul. Et surtout, je reconnus ce clown qui m'avait surpris avec le chaton... Je ne fis réaction clameur. Je regardai le sénile se faire descendre.

Mais mes yeux s'écarquillèrent davantage - car, certes, il en était possible.

 


IT IS LOGIC TO BECOME A BEAST


just a beast can kill another beast. you statically might have the chance to kill it before it kills you. — made by boogylou


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Rôle : voyante.
Age : 23
Localisation : dans sa caravane.
Messages : 801
Date d'inscription : 05/10/2013


MessageSujet: Re: Événement Premier: Le bal costumé   2014-01-06, 23:03



Le bal costumé




J'approchais de Theresa et de sa compagne alors qu'un évènement pour le moins perturbant se produisit. Un clown dans un piètre état apparut et hurla des paroles dignes d'un prophète. Il disait que nous avions été invités à cette soirée pour être tués. La prédiction que j'avais faite à Theresa lors de notre première rencontre semblait prendre forme afin de se réaliser. Devais-je croire cette homme ? Peut être avait-il trop bu ... mais je resterais méfiante pour le reste de la soirée. Cette boisson que je tenais entre mes mains et que j'allais donner à Theresa était peut être empoisonnée ? Quelle chance que j'eu placé sous ma robe, dans ma jarretelle, mon fidèle poignard. Je n'hésiterais pas à m'en servir si l'occasion se présentait. M'approchant des deux dames, je tendis le verre à Theresa en pensant encore à la possibilité qu'il soit empoisonné. Je fis de mon mieux pour cacher ma méfiance. Quel drôle de numéro ! Voici ton verre Theresa. M'adressant ensuite à sa belle compagne ; Je ne crois pas que nous ayons été présentées. Je suis Aurora Valente, mais appelez-moi Ravenna. Je tendis la main en souriant. On ne pouvait deviner que je regardais, du coin de l'oeil, le clown être escorté plus loin.   


©PORCELAINDETOX





"Villains!" I shrieked, "dissemble no more! I admit the deed! --tear up the planks! here, here! --It is the beating of his hideous heart!"- BANGERZ
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maître Todd

avatar

Maître de Cérémonie


Rôle : Maître de Cérémonie
Messages : 349
Date d'inscription : 23/01/2013


MessageSujet: Re: Événement Premier: Le bal costumé   2014-01-06, 23:19



Événement Premier


Le Bal Costumé

Vous ne remarquez qu'à cet instant Maître Todd qui sourit d'un air forcé et agacé. Le silence règne alors qu'on conduit le vieux clown qui se débat dans les coulisses. Son visage maquillé et ses cris disparaissent. Le maître de cérémonie sourit à la foule en grimaçant.

Désolé de ce petit incident, mes chers artistes et forains. Benny travaille pour moi depuis plusieurs longues années maintenant. L'âge et l'expérience ont fait de lui un homme à l'esprit tordu. Je suis désolé que vous ayez eu à assister à une de ses crises de folie. Ignorez ses dires et ses actes: continuez la fête! Maintenant, si vous vouliez bien m'excusez, je dois m'occuper de ce pauvre vieil homme.

Et il fait un geste au chef de la fanfare et la musique qui reprend immédiatement. Le visage de Maître Todd redevient léger et heureux alors qu'il retourne disparaître en coulisses. La fête peut continuer...



©BOOGYLOU.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dark-circus.forum-canada.com

Rôle : jongleuse.
Age : 24
Localisation : probablement aux cages des fauves.
precious, precious blood.
Messages : 2551
Date d'inscription : 07/03/2013
Commentaires :
love
your
skin



MessageSujet: Re: Événement Premier: Le bal costumé   2014-01-07, 02:19





we are still flesh under the mask

you and theresa



Mais mes yeux s'écarquillèrent davantage - car, certes, il en était possible.

Je comprenais désormais que les prédictions de Ravenna s'avéraient vrai. De véritables pouvoirs? Irrationnel. Donc impossible. Était-elle de mèche, était-ce la chance ou avait-elle entendu les complots? Tout pour me faire douter, l'hésitation à me faire mordre l'impatience jusqu'à ce que Maître Todd arrive sur place pour assurer à tout le monde que tout était sous contrôle. Je sentis les muscles de mes épaules trop droites se détendre. Au final, il n'y avait aucune mystique invasion: tout était correct. Pourquoi notre patron nous mentirait-il? Il était mieux d'écouter aveuglément celui qui nous donne le pain comme n'importe quel taré faisait à la seconde même sous le chapiteau.

Je repris donc attention sur la belle fleur du désert et Ravenna. Je les regardai et ne dis mot. Elles étaient capable de se présenter elles-mêmes. C'est ce que mon savoir-vivre en conclut. Et je portai la prunelle à ce verre de mousseux que Ravenna me tendit. Il ne m'intéressa guerre. Mon foi ne serait déshydraté que par un quelconque boudin de rêve. Mais je remarquai qu'elle fut coupée. Alors mon intense regard dériva de la coupe à sa main et je m'en léchai les babines à prononcer:

-Tu t'es coupée.

Je me tue. La regardai. Ce n'était ni le moment, ni la personne pour se faire envieuse gargouillis de viande. Moi qui ne faisait qu'aspirer le mal aise aux autres habituellement en ressentit un bien profond. La louve ne pouvait manger l'autre louve. C'était... incorrect. Pourquoi alors mon ventre criait soudainement famine? Je devais oublier. Alors je changeai le tout d'une présentation que je rattrapai au vol en désignant du regard la danseuse:

-C'est Desert Rose. La plus belle danseuse du crique.

On m'eut crut pour une amoureuse, et je l'étais: de ce compte de fées que Desert Rose me faisait revivre, par d'elle en soi, bien naturellement.

 


IT IS LOGIC TO BECOME A BEAST


just a beast can kill another beast. you statically might have the chance to kill it before it kills you. — made by boogylou


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 263
Date d'inscription : 10/03/2013


MessageSujet: Re: Événement Premier: Le bal costumé   2014-01-08, 18:56



Le bal costumé




Voilà un moment qu'elle dansait et tournoyait. Dans cette robe qui ne faisait pas parti de ses accoutrements habituels, elle se sentait comme une usurpatrice. Ce n'était pas elle qui aurait dû être dans les bras de ce cavalier. Elle ne l'avait même pas demander, elle s'était contenté de lui servir un verre. Cependant, elle ne pouvait refuser de lui offrir cette danse qui lui avait si galamment demander. Ainsi à son bras, elle dansait avec la gêne des regards d'autrui. Peut-être devrait-elle offrir des excuses à Ravenna. Après tout, si elle désirait une danse avec le magicien, elle se devait de lui céder sa place. Kay avait cependant pris le soin de faire comprendre à la voyante qu'il ne désirait pas danser avec elle pour le moment. Que devait-elle faire? Pour l'instant, obéir au désir du magicien. Plus tard, elle s'expliquerait à Ravenna, lui offrant ses excuses n'ayant pour rien au monde voulu l'offenser.

Après qu'il l'eut faire tournoyer une autre fois, elle s'immobilisa en entendant le cri. Un cri qui lui glaça le sang. Alors que certains s'en moquaient, Charlotte elle y offrait la plus grande attention. Sa main posé sur l'avant-bras du magicien, elle y exerçait soudainement une légère pression, comme si elle craignait quelque chose. Elle suivit la scène sans en manquer une miette. Les mots de l'homme se répétaient dans sa tête alors que Maître Todd s'exprimait pour excuser la scène. Qui était-il ce vieillard? Elle connaissait tous les artisans du cirque, mais elle n'avait pas de souvenir de celui-ci. Enfin, si... mais vagues et lointains. De son enfance peut-être. Sans savoir pourquoi, elle se sentit étourdie. Relevant la tête vers son cavalier, elle lui sourit, d'un air un peu plus inquiet qu'elle ne l'aurait voulu.

«Merci pour cette danse, Monsieur Klein. Excusez-moi, mais je... je dois y aller.»

Restant un moment face à l'homme, elle finit par tourner les talons, n'ayant pu cacher la panique qui s'emparait d'elle. Parcourant la foule presque au pas de course, elle se rendit jusqu'aux coulisses. Elle voulut y disparaître elle aussi, pour aider Maître Todd. Cependant à peine y eut-elle entrée qu'elle en ressortit, forcée par l'un des hommes en noir qui avait escorté le vieux clown. La jeune foraine parut surprise qu'on lui interdise l'entrée ainsi. Elle insista un moment, mais céda quand on lui ordonna de retourner s'occuper des convives. Pendant un moment, Charlotte resta là, face au rideau. Elle avait la respiration courte, sans savoir pourquoi.

«Une idiote, voilà ce que tu es. Une parfaite idiote qui se pense belle et utile dans cette robe qui ne lui appartient même pas. Maître Todd ne veut pas de toi derrière ce rideau. Il n'a pas besoin de toi. Personne n'a besoin de toi.»

Charlotte se raidit à ces paroles dans sa tête. Jamais la voix ne lui parlait ainsi, jamais si longuement, jamais si fortement. Cette fois, elle avait été distincte, comme si quelqu'un les avait prononcé clairement. Une drôle de sensation l'envahit, une impression que quelque chose n'allait pas. Elle se retourna et regarda l'assemblée. Tout semblait bien aller... pour le moment.







Dealing with insanity
«DRUGS ARE MY SALVATION.
PLEASE, DON'T JUDGE ME»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

avatar

Invité




MessageSujet: Re: Événement Premier: Le bal costumé   2014-01-15, 18:08

Le malaise clownesque

La danse allait bon train et nos pas se croisaient et s'enchâssaient aisément. La foule ne semblait s'extasier que pour nous et je crus bon redoubler la cadence. Les lourds pans de tissus formant l'enceinte du chapiteau ne laissaient que très peu passer l'air et les projecteurs, tous allumés pour l'occasion, alimentaient l'atmosphère déjà très humide de l'endroit. La perspiration importante de la galerie teintait l'air d'une odeur âcre, mais les sourires niais des danseurs éméchés rendaient tout de même l'ambiance agréable.

Cependant, au bout d'un instant, je sentis que ma cavalière était lasse et je voyais bien que son esprit était ailleurs. Recherchant discrètement l'origine de son absence d'esprit, je remarquai rapidement, aux yeux doux que semblait offrir ma dame à Lysander, que je dansais le fox-trot avec son corps, mais que son pneuma valsait avec le chanteur.

Puis, il y eut ce cri qui, étrangement, ne provenait pas d'une jeune femme déchaînée. Surprise, la foraine s'immobilisa et leva les yeux vers les trapèzes et je fis de même. La logorrhée de ce clown semblait peu crédible, mais mon amie paraissait affectée, car elle resserra sa prise sur mon avant-bras. Puis, il y eut cet émoi dans la foule que Maître Todd s'empressa de calmer par des paroles rassurantes. Alors qu'elle lâchait ma main, ma compagne me dit :

«Merci pour cette danse, Monsieur Klein. Excusez-moi, mais je... je dois y aller.»

Je ne pus me résoudre à la retenir la sachant bouleversée et ailleurs. Sans dire un mot, j'affichai un sourire de gratitude espérant lui paraître rassurant. Elle tourna les talons et disparut dans les coulisses. Déshydraté à cause de la danse, je me dirigeai vers le buffet et y saisit un verre de nectar. Bien qu'il était, contre toute attente, anormalement délicieux, je pus apprécier le liquide translucide à sa juste valeur, car je m'enfonçai dans mes pensées. Les paroles du clown, à première vue si anodines, commencèrent à me troubler suite à l'attitude d'effroi qu'avait adoptée la foraine. Je me remémorai donc le contrat signé un peu plus tôt cette année-là.

«Vous vous engagez surtout [...] à une obéissance envers Maître Todd», murmurais-je.

Ce bout de papier venait de prendre une toute nouvelle dimension. Sentant un léger malaise, je desserrai mon nœud papillon. L'incommodité persistante, je me dirigeai vers le bar : j'avais soif.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar

Invité




MessageSujet: Re: Événement Premier: Le bal costumé   2014-01-23, 23:55


Le Bal Costume
Ft. Groupe


La reine du bal. Il n'en a jamais été autrement pour Gladys. Partout où elle passe, on se retourne, on l'observe et surtout, on l'admire. Et Gladys se nourrit de l'admiration qu'on éprouve à son égard. Pour une femme de la scène, n'est-ce pas normal ? Pour le reste, elle s'assurait que tout le monde soit prêt pour le spectacle, que tout le monde ait tout ce sont il a besoin pour le spectacle et elle souriait. Gladys souriait beaucoup. Il n'y a rien de plus beau qu'un sourire. C'est ce qu'elle prétend. Elle ne quitte jamais personne sans qu'on lui offre un sourire.

Elle observe les sbires de Maître Todd emporter le vieil homme et elle adopte, jusqu'à ce qu'il disparaisse, une moue soucieuse. Maître Todd excuse le comportement de son employé et relance les festivités, aussitôt, le sourire magnifique et si contagieux de Desert Rose réapparaît. Ce n'était qu'un passage nuageux sur son visage. Avec une élégance et un prestige, elle applaudit les paroles du Maître. C'est bien connu que la Lady Moscombe a des contacts étroits avec le maître de cirque. Beaucoup prétendent qu'elle est au cirque de son plein gré et qu'elle a établit elle-même les termes de son contrat, avant d'avancer une somme rondelette au Maître. Mais ce sont de ragots, n'est-ce pas ?

Elle pose les yeux sur la voyante, souriante et elle lui tend la main, élégante et raffinée. Aurora Valente, joli prénom, l'aurore. Joli, sophistiqué. Ravenna l'es également. L'étrange Theresa la présente par son nom de scène et ajoute qu'elle est la plus belle danseuse du cirque.

- Oh, Theresa, tu es si gentille, glousse-t-elle tout en rosissant, de toute évidence flattée et ravie par le compliment. Elle revient sur Ravenna et elle la toise de haut en bas, conservant son sourire de sorte qu'il est difficile de savoir si elle la juge ou l'admire. Sans doute qu'il s'agit des deux, mais on n'y voit que du feu. Nous n'avons jamais été présentées, effectivement. Desert Rose, oui c'est ça, mais aussi Gladys. Appelez-moi Gladys, dis-elle, l'air complice.

Si familière, mais en même temps si prestigieuse qu'un fossé, voir un précipice se creuse rapidement.


© Leeyarom

Revenir en haut Aller en bas

Rôle : voyante.
Age : 23
Localisation : dans sa caravane.
Messages : 801
Date d'inscription : 05/10/2013


MessageSujet: Re: Événement Premier: Le bal costumé   2014-01-25, 15:23



Le bal costumé




Tu t'es coupée. Theresa fixa ma main blessée avec un air qui, je l'avoue, me rendit inconfortable. Pourtant, je la connaissais bien et je savais qu'elle se retiendrait pour moi. Je m'efforçai quand même de cacher ma main blessée derrière mon dos. La danseuse serra celle que je lui présentait et Theresa s'empressa de me la présenter. C'est Desert Rose. La plus belle danseuse du cirque. Oh, Theresa, tu es si gentille. La danseuse m'examina alors, sans que je saches ce qui se passait dans sa tête. J'en fis de même et je du admettre que cette Desert Rose avait un certain charme. Nous n'avons jamais été présentées, effectivement. Desert Rose, oui c'est ça, mais aussi Gladys. Appelez-moi Gladys. Son sourire était radieux et je lui rendis la pareille. Alors je suis enchantée Gladys !

Discuter m'avais calmée, je ne pensais presque plus à l'incident du clown. Alors que je m'apprêtais à poursuivre, je suis prise d'un léger malaise. Comme si tout autour de moi tanguait. Posant une main sur mon front, je tentais de comprendre ce qui m'arrivait. Les bruits me parvenaient en écho. J'eu presque envie de me retirer. Je ne comprenais plus rien, ce ne pouvait être la boisson, car je n'en avais pas pris une seule goutte. Alors que je reprenais lentement mes esprits, un frisson parcouru ma colonne. Cette femme là-bas ... je l'avais déjà vue quelque part. Il me semblait même ... l'avoir tuée. Je fis alors un pas brusque vers l'arrière qui fit tomber mon couteau au sol.


©PORCELAINDETOX





"Villains!" I shrieked, "dissemble no more! I admit the deed! --tear up the planks! here, here! --It is the beating of his hideous heart!"- BANGERZ
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

avatar

Invité




MessageSujet: Re: Événement Premier: Le bal costumé   2014-01-26, 05:46



« Le Bal Costumé. »
MUSIC THEME Δ Haunted Mansion Movie Openning "Overture" - Unknow

L
a fête semblait se dérouler sans qu'il n'y ait vraiment d'incident malgré le nombre d'âmes folles réunies en ces lieux qui j'imagine, pouvait créer un carnage sans nom, de même qu'Evan semblait s'apaiser en suivant mon conseil, ce qui me rendit totalement ravis ! Je ne pouvais alors m'empêcher de lui sourire lorsqu'il saisit un petit gâteau comme je l'eus fait quelques minutes plus tôt. Une chose me permettant de croire qu'il acceptait enfin de se joindre totalement à la cérémonie organisée en piochant dans les délicieux mets... J'avais ensuite posé mon regard sur les autres personnes ici présentes car même si je conseillais aux autres de ne pas s'inquiéter d'une telle réunion, moi aussi je ne restais pas moins soucieux. Soucieux de tomber sur un artiste dont je n'apprécie pas particulièrement comme Theresa qui eut bien faillit me dévorer alors que je n'avais chercher qu'à la charmer d'un simple baiser... Peut être qu'elle est charmée certes, mais pas comme je l'aurais imaginé. Et depuis, je crains alors qu'elle ne me tombe dessus avant de me dévorer tout cru... Mais bien sûr, je voulais aussi revoir des visages familiers dont j'appréciais particulièrement comme j'eus la chance d'apercevoir Charlie ou Gladys, dont cette dernière semblait particulièrement s'entendre avec Theresa... Une chance pour elle de ne pas se faire dévorer !

Aussi, c'est dans mon observation fixée sur le reste de la foule que je pus voir Ravenna, plutôt mécontente de ce qui était en train de se dérouler. Je voulus bien la rejoindre afin de la saluer aussi et l'aider alors qu'elle venait de se blesser, mais elle fit volte-face avant de rejoindre la diva et la jongleuse. Après tout, il est vrai que je n'avais point eut l'occasion d'aller la voir alors que je la considérais elle aussi comme une amie... Il valait mieux de toute façon pour moi qu'elle soit plus une amie qu'une ennemie; je voudrais pas qu'elle se venge d'un quelconque mal en allant raconter ma vie à d'autres membres de la troupe mals intentionnés... Evan me répondit finalement... «
- Eh bien non en effet ... tu as raison je dois me détendre ! ». Il s'arrêtait un instant en terminant la pâtisserie qu'il avait en main avant de rajouter... « - Dis-moi, ton nom d'artiste "The Alley Kitten" c'est pourquoi ? ». Je lui souris. C'est une question plutôt intéressante, je dois bien l'avouer ! Et plus est, dont l'affirmation ne me sauta pas clairement à l'esprit. Mon nom de scène n'était rien de plus qu'un simple surnom au départ avant que cela n'ait une réelle signification... Je lui répondis donc... « - Au départ, j'étais qu'un simple garçon des rues et ma pauvreté me poussa à venir ici en tant qu'Artiste. Lorsque je me suis présenté, j'avais une apparence peu convenable et ressemblait à ces chats de gouttières qui court les rues. On m'eut alors donné ce surnom à travers le Cirque avant que cela ne devienne mon nom de scène... ». J'affichais une nouvelle fois un nouveau petit rictus. Je ne pouvais mentir sur la nature de mon arrivée ici ni quoique ce soit d'autre à Evan. Il n'était pas quelqu'un de méchant et j'avais finalement appris à me rapprocher des autres personnes du Cirque lorsque je commençais à devenir confiant dans ce que je faisais. Autrefois, je restais dans ma caravane à m'entraîner à longueur de journée avant que je ne devine enfin qu'il y avait des gens simples tel que Charlie ou Evan voir même Gladys avec qui je pouvais aisément m'entendre. Certes, il est vrai aussi que je ne lui avais pas révéler l'entière vérité sur mon passé. Que la raison de ma venue en ces lieux, c'était avant tout pour vivre de mes propres moyens et sans passer par la prostitution ou le vol. Et puis, il y avait bien trop de monde pour que je puisse lui parler de cela... Et encore, j'avais du mal à croire que je puisse lui révéler de tels faits. J'étais aussi devenu artiste après tout, pour oublier ce que j'avais commis !

J'étais prêt à reprendre la parole pour questionner aussi mon interlocuteur mais un hurlement suivit d'un cri se fit entendre. Je fis les yeux ronds et commençais à rechercher la provenance de ce son afin de deviner aussi sa signification comme le faisait la plupart des autres personnes ici présente. Jusqu'à ce que je remarque enfin l'homme perché en haut. C'est le clown. Ce même clown qui vint me sauver alors que Theresa était prête à faire de moi son gibier. Il était venu me sauver et aujourd'hui je peinais à croire qu'il puisse agir tel un vieux fou suspendu en haut en criant de telles paroles, qui néanmoins attire mon attention. Selon moi, Maître Todd pouvait être terrifiant comme le démontrait l'aspect de son Chapiteau. Il pouvait peut être, être méchant... Mais il avait malgré tout besoin de nous. Il serait alors assez stupide de penser qu'il voulait subitement tous nous tuer, en risquant de fermer par la suite, son Cirque. Une troupe sans ses membres ne valaient rien sauf si bien sûr, ces mêmes membres se comportent à l'extrême opposée de ce que l'on attendent d'eux... Je me tendis alors que je me souvins de ma fuite avec Charlie en dehors du Cirque. Je me souvins aussi lorsque j'eus frappée une artiste qui ne se gêna pas non plus à aller rapporter mon acte outrageuse à notre Maître. Je me demandais donc pertinemment si au final, je pouvais être l'une de ces personnes qui pourraient bien finir dans un coin du Cirque, ou dans une cage aux lions périssant dans d'atroce souffrance... A moins que bien sûr, le Clown ne se trompe totalement sur notre compte ; après tout, peut être pensait-il cela suite à ce qu'il avait vu entre Theresa et moi. Peut être avait-il cru que Theresa était comme une personne au service de Maître Todd en train de traîner l'une de ses futures victimes dans le but de me tuer ensuite. Tuer, puisque je me souvenais de mon regard remplit de pitié envoyer au clown. On avait pu lire aisément le regard remplit de tristesse d'un condamné. On avait donc pu croire donc oui ; que Maître Todd voulait tous nous tuer. Et il suffisait d'un brun de paranoïa pour que toute ces histoires se mettent en place et s'ancre dans la petite tête de ce fou... Ce même fou qui tomba à la renverse avant d'être emmené dans les coulisses...

Et au même moment, Maître Todd apparaît dans toute sa splendeur. Il sourit, mais on sent l'énervement dans son expression. Après tout, qui ne le serait pas alors que l'un de ses membres de sa propre troupe à fait en sorte de faire monter la tension et l'inquiétude en quelque secondes alors qu'il avait fait un minimum d'effort pour que cette cérémonie soit la plus parfaite de toute notre existence ?  «
- Désolé de ce petit incident, mes chers artistes et forains. Benny travaille pour moi depuis plusieurs longues années maintenant. L'âge et l'expérience ont fait de lui un homme à l'esprit tordu. Je suis désolé que vous ayez eu à assister à une de ses crises de folie. Ignorez ses dires et ses actes: continuez la fête! Maintenant, si vous vouliez bien m'excusez, je dois m'occuper de ce pauvre vieil homme. ». Ainsi il s’appelait Benny. Pauvre Benny. Je baissais la tête. Si ça se trouve, tout était de la faute de Theresa et de la mienne et maintenant il s'imaginait des choses insensées. Je risquais alors à jeter un petit regard à Evan toujours prêt de moi et tenta d'égayer mon visage d'un petit sourire afin de le rassurer, mais je finis par lui lancer. « - Il faut que j'aille voir ce qui s'y trame. Tu me suis ? ». Non, il ne le fallait pas. Du moins je pensais que sans doute allait-on nous empêcher d'aller rejoindre ce pauvre clown qui devait continuer à crier dans les coulisses en pensant à sa prochaine mort suite à de telles révélations... Pour moi il fallait donc que je m'explique à ce-dit Benny et le rassurer que j'allais bien, que je n'étais pas mort et que Theresa non plus. Et si mes suppositions étaient fausses alors il fallait que je découvre ce qui se trame réellement. Je fis volte face, mais autre chose se produit soudainement. Au creux de ma tête semblait résonner une voix qui m'y était familière. Pas la mienne mais celle d'une autre jeune femme. Une jeune femme que je devais forcément connaître, mais qui ? - Une idiote, voilà ce que tu es. Une parfaite idiote qui se pense belle et utile dans cette robe qui ne lui appartient même pas. Maître Todd ne veut pas de toi derrière ce rideau. Il n'a pas besoin de toi. Personne n'a besoin de toi. ❄. Je passais nerveusement mes mains dans mes cheveux tant cela me semblait insoutenable. Ces paroles ne semblaient pas m'être adressé et pourtant, elles me touchèrent aussi. Je restais de marbre regardant à droite puis à gauche pour chercher la provenance, avant que mes prunelles bleutés ne se pose hasardeusement sur l'homme qui dansait avec Charlie avant l'arrivée en trombe de Benny, non loin de Evan et moi au buffet en saisissant un autre verre. C'est alors que je compris qui pouvait bien appartenir cette voix ; Charlie. Mais où était-elle ? Si elle ne dansait plus avec cet homme, que faisait-elle ? Je voulu interpeller l'inconnu mais il se dirigeait déjà vers le bar. Mon cœur et ma mâchoire se serra croyant à la pire des situations qui auraient bien pu lui arriver. Entre Benny et cette voix dans ma tête, je ne savais plus quoi faire. D'ailleurs, Evan devait peut être me considérer comme un fou alors que je me retrouvais soudainement alarmé... Trop d'émotions m'envahissaient, il fallait que je trouve une solution pour calmer tout ça. Mon attention finit alors sur le coin où jouais des musiciens. Peut être que chanter pourrait me permettre à oublier tout ça... Mais je n'osais pas m'y rendre après tout ces évènements ; Qui pouvait bien passer à autre chose après ce que l'on avait tous vu ?
Revenir en haut Aller en bas

Rôle : jongleuse.
Age : 24
Localisation : probablement aux cages des fauves.
precious, precious blood.
Messages : 2551
Date d'inscription : 07/03/2013
Commentaires :
love
your
skin



MessageSujet: Re: Événement Premier: Le bal costumé   2014-01-29, 01:40





we are still flesh under the mask

you and theresa



On m'eut crut pour une amoureuse, et je l'étais: de ce compte de fées que Desert Rose me faisait revivre, par d'elle en soi, bien naturellement.

Mais ma contemplation s'arrêta là. Je fus interpellée encore, bien plus sauvagement que ce premier parfum humé m'eut fait désirer, par cette main de sang de Ravenna. Je penchai si légèrement mon flair sur sa menotte et fermai les yeux qui démontraient ma jubilation à s'en révulser: douce arôme des plus belles pâtures. Salive fusillée sous la langue. Je perdais contrôle, peut-être. Cette odeur de rouge me prit bestialement à la narine, à la gorge et à la poitrine... Mon ventre creusa le pire des gargouillis et je sentis mon odorat tout entier patauger dans la plus belle tentation de mille buffets glorieux. Un ralentit, je me laissai balancer et traîner par cette enivrante extase.

Un son me coupa de cette illusion. Un métal qui tombait sur le sol. Je secouai la tête et ouvris mes yeux bien grand sur ce qui m'entourait. Je vis un couteau, provenant de la tenu de mon amie louve. La faim ne m'avait pas exclus de ses griffes, mais j'avais vision sur le bal. Vision rouge. Je voyais le sang sur la main de Ravenna. Il était abandon, dégoulinait à flot impossible. Sur le sol, une flaque immense qui se créait et ne demandait qu'un coup de langue. Tout près du couteau.

Je saisis la lame en un éclair de mouvement et regardai Ravenna. Pendant une fraction de seconde, je me vis lui couper un membre. Rien qu'un seul. Mais à redresser mon regard sur elle, elle ne saignait plus. Je clignai des yeux. Je ne compris pas. Je n'hallucinais jamais. Je n'étais pas de cette folie. Regard vers Gladys, celle dont je me demandais l'état maintenant. Mais je ne bougeai pas.

Je gardai le couteau bien fort dans ma main - mon estomac criait famine, toujours.



IT IS LOGIC TO BECOME A BEAST


just a beast can kill another beast. you statically might have the chance to kill it before it kills you. — made by boogylou


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 263
Date d'inscription : 10/03/2013


MessageSujet: Re: Événement Premier: Le bal costumé   2014-02-03, 11:28



Le bal costumé




Toujours près des rideaux, Charlotte continua un moment à observer l'assemblée. Bien vite, elle remarqua qu'elle n'était pas la seule à être troublée. Tous semblaient soudainement agités, comme si quelque chose les agacait. Étais-ce l'effet des paroles du vieillard? Ce n'était qu'un moment de tension qui passerait. Après tout, qu'est-ce que cela pouvait bien être d'autres?

Inspirant profondément, elle se résolus à faire de nouveau le service. Il fallait qu'elle bouge, qu'elle se remette au travail et surtout ne pas penser à tout cela. Maître Todd voudrait que la fête se déroule bien, à elle donc de rassurer tous et chacun. Elle prit donc un plateau de champagne et commença de nouveau à parcourir l'assemblée. À peine eut-elle entamé ses premiers pas que la voix revient.

«Ce que tu es naïve. Tu crois connaître Maître Todd, mais tu n'es pour lui qu'un chien savant.»

Elle s'immobilisa un moment. La voix la ramenait habituellement à l'ordre, jamais elle n'avait fait preuve de méchanceté gratuite comme à cette instant. La jeune femme raffermit sa prise sur son plateau pour éviter qu'on ne voit ses mains tremblés et marcha à nouveau. Alors qu'elle passait près des artistes pour leur servir un verre, la voix se fit plus forte que jamais.

«C'est par pitié qu'il te garde ici, pour assouvir les besoins de bas étage des artistes qui daignent poser un regard sur toi. Népomucène s'est bien amusé avec toi... et crois-tu vraiment que Lysander puisse éprouver quelque affection pour toi?»

Ces paroles lui coupèrent le souffle. Pendant un moment, sa vision s'embrouilla et elle crut qu'elle perdrait connaissance. Ses jambes faiblirent et le plateau lui glissa ses mains. Bien vite, des éclairs de verres et du champagne se répandirent partout autour d'elle, quelques éclats lui entaillant légèrement les mollets. En entendant le fracas - que tous avaient pu entendre sans aucun doute - elle se ressaisit et parvint juste à temps à se maintenir sur ses jambes. Sentant les regards se tourner vers elle, elle s'empressa de s’accroupir pour ramasser le verre. La tête penchée, elle cachait ainsi la pâleur de son visage. Ses mains tremblants toujours, elle peinait à ramasser le verre sans s'en couper le bout des doigts. Pour la première fois depuis son arrivée au cirque, elle n'avait plus de contrôle sur elle-même et elle en était paniquée.







Dealing with insanity
«DRUGS ARE MY SALVATION.
PLEASE, DON'T JUDGE ME»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

avatar

Invité




MessageSujet: Re: Événement Premier: Le bal costumé   2014-02-25, 13:22

« Le Bal Costumé. »
MUSIC THEME Δ Haunted Mansion Movie Openning "Overture"Unknow

N
ous voilà tout les deux en train de nous diriger vers la piste de danse avant d'entamer quelques pas lorsque je me décidais de demander le prénom de la jeune femme tandis que je sentis une énergie s'accumuler à travers le sceptre puis en moi. Le stresse. Oui, même si j'avais pris la décision de participer à cette fête, histoire de s'amuser, j'avais la tête ailleurs, pensant à mon pauvre chaton qui se lamentait dans ma caravane. Je me disais que peut être, en apprenant à connaître cette jeune femme, alors je commencerais doucement à l'oublier ? Du moins, je l'espérais. Je n'allais quand même pas me faire du mourront pour un pauvre chaton qui va très bien ! « - Je suis Delaynna et vous, quel est votre nom charmant jeune homme ? ». Je me suis mis à sourire, à la fois surpris et amusé par le comportement qu'elle avait adopté alors qu'elle semblait plus réservée lorsque je vins à sa rencontre. Néanmoins, je ne restais pas moins satisfait et profitait même de cette situation pour se rapprocher d'elle alors que l'on tournait parmi les autres danseurs et danseuses. Je tentais de cacher mon angoisse à propos du petit chat qui me tracassait depuis tout à l'heure ainsi que ma magie qui fluctuait d'une façon plutôt étrange en me cachant derrière un petit sourire et en gardant bien évidemment, mon éternel ton ensorceleur. « - Enchanté de faire votre connaissance...! Mon nom est Nathanaël Silas Holmes... Mais vous pouvez m'appeller The Sorcerer ou tout simplement Nat' ! » fis-je tout en lâchant un léger rire nerveux.

C'est à ce moment que je la vie, rapprocher son visage prêt de ma nuque. Je pouvais alors sentir son souffle contre mon oreille. Je cru frissonner un instant alors qu'elle repris doucement la parole en un murmure. «
- Ne soyez pas inquiet, je ne crois pas que qui que se soit vous attaquera se soir. À moins que je vous pile sur un pied… ». Je fis un rictus en coin. Oui, certes. Personne ne pouvait me faire du mal ce soir à moins qu'il y ait cette jeune femme désirant jouer la concurrence entre nos pouvoirs et l'autre fou qui voulait me servir en tant que cobaye pour faire avancer la science. D'ailleurs, je ne pensais même pas à eux jusqu'à ce que Delaynna ne se décide à en parler ! Je repris, chuchotant à mon tour... « - En réalité, c'est la sécurité d'un chat dont je m'inquiète...! ». La discussion semblait bien partit jusqu'à ce qu'un cri ne vienne à retentir. Un cri si fort que tout le monde se concentrèrent sur la personne qui venait d'agir de cette manière. C'était un clown, juste au dessus de nous en train de hurler des affabulations, cela en était presque pathétique tant l'homme semblait être complètement fou. Il n'était pas rare de voir des cas comme lui prévoir la fin du monde alors croyez-moi que cela ne m'avait même pas inquiéter un instant. Au contraire, j'en avais ris même si je trouvais irrespectueux de la part de Maître Todd de faire descendre cet aliéné en coupant les cordes du trapèze où il s'était trouvé. D'ailleurs, Deylanna poussa un hurlement avant de s'accrocher à moi. Je la laissais bien évidemment faire, je ne pouvais quand même pas la repousser ! Aussi, je tentais de la rassurer en prenant le ton de l'humour... « - Ne vous inquiétez pas pour ce pauvre fou. Maître Todd sait faire avec ces gens là... Il ne nous arrivera rien. » je lui adressais un nouveau sourire, subitement concentré à vouloir la consoler plutôt que de me préoccuper de mon chaton, tandis que Maître Todd venait de s'excuser pour cet évènement. Je m'apprêtais à reparler à Deylanna lorsque je vis une femme se rapprocher de nous. Je n'arrivais pas à voir qui cela pouvait bien être alors qu'elle portait un masque cachant son visage, mais il me semblait qu'elle était en train de me sourire de façon malicieuse. Elle se rapproche. Je cligne des yeux et voilà qu'elle n'est plus là, comme évaporée. Peut être ais-je halluciné ? Ou bien...? Pourtant, je la vois un peu plus loin parmi la foule. Je tente de la suivre de mes prunelles, mais elle semble disparaître pour réapparaître un peu plus loin. Je reste perplexe. J'hésite entre partir à sa recherche où rester ici. Mais c'est plus fort que moi, je veux découvrir qui est cette personne, j'adresse alors doucement un regard à Deylanna avant de reprendre la parole... « - Excusez moi... Il faut que je m'assure de quelque chose... ». Puis je la quitte et commence à traverser la foule de danseurs, déterminé à retrouver cette mystérieuse jeune femme...
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar

Invité




MessageSujet: Re: Événement Premier: Le bal costumé   2014-02-27, 11:34



Un bal costumé




Lysander répondit à ma question avec un sourire aux lèvres. Au départ, j'étais qu'un simple garçon des rues et ma pauvreté me poussa à venir ici en tant qu'Artiste. Lorsque je me suis présenté, j'avais une apparence peu convenable et ressemblait à ces chats de gouttières qui court les rues. On m'eut alors donné ce surnom à travers le Cirque avant que cela ne devienne mon nom de scène... À peine avait-il terminé, qu’un hurlement me glaça le sang et attira l’attention de tout le monde. Un clown étrange criait des paroles qui l’étaient tout autant. Il disait que le maître du cirque voulait nous tuer. L’idée me parut des plus absurde, mais je ne la mis pas de côté non plus. J’avais déjà entendu parler d’un petit cirque qui avait fait faillite et dont le propriétaire avait empoisonné ses artistes avec du champagne, dans le but de faire un stupide suicide collectif. Je doutais que le Dark Circus puisse s’abaisser à une telle chose, d’ailleurs tout semblait bien aller non ? N’était-ce pas justement le but de cette soirée ? Je me tiendrais tout de même loin des boissons. Maître Todd ne tarda pas à rassurer la foule, mais Lysander ne sembla pas complètement le croire. Il faut que j’aille voir ce qui s’y trame. Tu me suis ? Il devint ensuite très étrange, complètement absorbé, voir paniqué. Il passa sa main dans ses cheveux. Oui, pourquoi pas ! Mais … est-ce que tu te sens bien ? Je terminai ma phrase avec un sourire amical et innocent … qui disparu soudainement lorsque j’eu une vision des plus horribles. Le visage de Lysander commençait à fondre lentement, comme s’il eu été fait de cire. Les lèvres coulèrent jusqu’à former une moue triste. Mon regard fut alors tourné vers les autres convives et je constata avec horreur que l’étrange phénomène arrivait à tout le monde. Je secouai la tête et passa les mains sur mes yeux. Tout revint normal, mais mon cœur battait encore vite … que venait-il de se passer ?
©PORCELAINDETOX

Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar

Invité




MessageSujet: Re: Événement Premier: Le bal costumé   2014-03-17, 12:47



« Le Bal Costumé. »
MUSIC THEME Δ Haunted Mansion Movie Openning "Overture" - Unknow

M
aintenant, je savais à qui cette voix pouvait bien appartenir. C'était ma douce amie, Charlie. Néanmoins, j'avais toujours du mal à y croire. Comment cette voix pouvait lui appartenir ? Elle qui est si tendre à l'habituel, ces mots représentaient une méchanceté sans nom envers une autre personne que je ne connaissais pas encore l'identité. Qui était cette autre jeune femme dont elle criait dessus ? Lorsque je l’apercevais au loin, je vis que pourtant, ce n'était pas le cas. Elle n'était pas en train d'agressée une autre personne. Elle ne parlait même pas d'ailleurs ! Comme si tout ceci se passait seulement dans ma tête. Serais-je en train de lire dans les pensées de mon amis ? Ou alors ne serait-ce rien de plus qu'un tour du Dark Circus... Ou de Maître Todd ? J'étais pedu et totalement inquiet. Je ne voulais pas vivre éternellement ainsi. Supporter cette voix aux paroles sombres dans ma tête en risquant de devenir fou... Si je ne l'étais pas déjà ! Je passais une main dans mes cheveux et les agrippais, plantant presque mes ongles aux creux de mes tempes comme pour extraire le petit être qui me criait des choses abominables... Puis Evan me sortit de ce cauchemar me demandant si tout allait bien... Je restais interdis, ne désirant pas lui dire ouvertement que peut être je perdais la boule, mais néanmoins je fronçais les sourcils et je crus qu'il vivait la même expérience que moi alors que je l'ai vu à son tour inquiet. Je le saisis par les bras... « - ...Toi aussi !? Tu entends ces voix dans ta tête !? Tu les entends !? ». Je le tenais fermement, voulant absolument m'assurer que je n'étais pas le seul à entendre de tels choses. Il ne le fallait pas... Non, je ne devais pas... Plus jamais. Mais malgré mes supplications intérieurs, j'entendis de nouveau cette petite voix, odieuse au plus au point. Cruelle à souhait... ❄ - Ce que tu es naïve. Tu crois connaître Maître Todd, mais tu n'es pour lui qu'un chien savant. [...] C'est par pitié qu'il te garde ici, pour assouvir les besoins de bas étage des artistes qui daignent poser un regard sur toi. Népomucène s'est bien amusé avec toi... et crois-tu vraiment que Lysander puisse éprouver quelque affection pour toi? ❄. Soudain, un grand fracas. Tandis que je restais interdis, Charlie venait de laisser tomber un plateau en cassant les verres qui étaient disposés dessus. Je la regarde, les autres en font de même. Je tente de les écouter et de percevoir leur voix comme j'avais pu percevoir celle de mon ami, mais rien. Peu importe, je me précipite à travers la foule qui s'était écarté pour ne pas se blesser et être salit mais moi, je rejoins Charlotte et prêt d'elle, je me mets à genoux malgré tout ces bouts de verres tranchant qui trônent le sol. Alors qu'elle se précipite à ramasser les morceaux, je la prend instinctivement dans mes bras. Je voulais lui prouver que je n'étais pas comme ces autres artistes qui la prennent pour une esclave et qu'elle comptait pour moi bien plus qu'elle ne l'imaginait. La serrant un peu plus contre moi, j'ose alors prendre la parole, murmurant au creux de son oreille... « - Ne redis plus jamais ça.. Je t'aime Charlie... Je ne veux pas te faire infliger ce que les autres ont fait envers toi. Ce ne sont que des monstres... Ils sont faibles et lâches parce qu'ils savent qu'ils peuvent te faire du mal sans risquer quoique ce soit... Et tu as su leur tenir tête. Tu n'as jamais rien lâché malgré ce que l'on t'a fait subir. Tu n'es pas un chien savant... Tu es une femme. La plus merveilleuse qui me soit donné de rencontrer... Tu es... une vaillante héroïne... ». Je restais accroché à elle comme on s'accrochait à une bouée. En réalité attristé par ce que je venais d'apprendre. Je savais qu'on la poussait à faire le ménage, je savais aussi qu'on la poussait à faire des corvées qui ne lui était normalement pas attribués mais jouer les tapins ? Non, jamais je ne l'aurais songer. Elle était si jeune... Peut être avait-elle le même âge que moi lorsque j'avais également commencé à vendre mes charmes... Je comprenais alors se sentiment qu'elle avait envers elle, honteux et petit que j'eus éprouvé autrefois. Mais je ne voulais pas qu'elle se considère éternellement ainsi. Je voulais l'aider absolument à sortir de cette galère comme Maître Todd su m'héberger et me donner un travail convenable... « - Laisse-moi t'aider... ». Je la relâche alors puis je commence à ramasser les bouts de verres restant sur le sol, provoquant de légères blessures qui me firent bien plus mal qu'à la normale à cause de l'alcool dans lequel mes jambes baignaient en ce moment même. J'avais alors la soudaine impression de retourner dans le passé, lors de la première fois où je me suis mis à l'aider pour balayer la scène après mon spectacle, mais cette fois-ci, je l'aider à nettoyer pour que la salle ne soit point désagréable pour danser...
Revenir en haut Aller en bas

Messages : 263
Date d'inscription : 10/03/2013


MessageSujet: Re: Événement Premier: Le bal costumé   2014-04-07, 01:41



Le bal costumé




Que se passait-il, comment cela pouvait-il être? Quelque chose n'allait pas... et en jetant de furtifs regards autour d'elle, elle constata qu'elle n'était peut-être pas la seule. Tous semblaient troublés, mais peut-être n'étais-ce qu'elle qui paniquait. La gorge nouée, elle baissa de nouveau la tête pour continuer de ramasser le verre. La voix persistait dans sa tête, cette fois en de simples murmures qui bien vites lui semblèrent devenir des rires.

Le souffle lui manqua quand elle sentit quelqu'un à ses côtés. Quelqu'un qui s'agenouilla sans attendre et la prit dans ses bras, la laissant perplexe pour un moment, jusqu'à ce qu'elle reconnu le parfum de celui qui l'enserrait. Sans aucun doute aurait-elle pu s'apaiser dans ses bras si les paroles de Lysander ne lui avait pas fait l'effet d'une gifle. Elle écarquilla les yeux, ne sachant comment réagir face à ces aveux. Comment pouvait-il avoir entendu, comment pouvait-il savoir? Ce n'était que des folies, des paroles qui défilaient dans sa tête. Jamais personne ne les avait entendu et elle avait toujours cru être folle... mais Lysander les avait entendu. Il les entendait! Elle resta dans son étreinte aussi longtemps qu'elle dura, ne sachant pas que faire ni que dire.

Elle ne revint à elle que lorsqu'il la relâcha, commençant à ramasser à son tour les bouts de verre. Dès qu'elle vit la première goutte de sang au bout de ses doigts elle prit sa main pour l'arrêter. Elle se figea un moment, tenant sa main dans la sienne pour l'empêcher de bouger. Sa respiration était forte et son torse se soulevait lourdement au rythme de son souffle. Il lui fallu un moment pour trouver le courage de le regarder et de lui parler. Lorsqu'elle releva la tête, Charlotte offrit l'image d'une femme complètement désemparée. Sa main serra un peu plus fortement la sienne alors qu'elle faisait tous les efforts du monde pour ne pas éclater en sanglots.

«Tu l'entends... Comment peux-tu l'entendre? Ce n'est pas possible, tu ne peux pas...»

L'un de seuls secrets qu'elle possédait venait d'être dévoilé. Elle était une folle, une folle avec des voix dans sa tête et Lysander semblait les entendre. De nouveau, elle entendit ce petit rire railleur dans sa tête : «Vois ce que tu fais autour de toi, maintenant Lysander entend cette voix et il saura à jamais comme tu es cinglée». Ce fut trop, plus qu'elle ne put en supporter. Elle avait fixé Lysander, craignant d'y voir l'éclat dans son regard qui lui confirmerait que lui aussi avait entendu. Elle ne put se retenir. Les larmes coulèrent sur ses joues en de lourds sanglots. Elle s'effondra, s'appuyant contre Lysander, sa tête reposant sur son épaule. Elle n'avait jamais voulu se montrer ainsi face à Lysander, mais au milieu de cette foule elle ne pouvait faire autrement. Cachant son état en se nichant dans ses bras, elle se dit qu'au moins, peut-être, les autres convives ne remarqueraient rien. La voix eut tôt fait de s'assurer d'attiser sa douleur : «Pleure, c'est ça, pleure! Ma pauvre enfant, la pauvre petite... Pleure dans les bras de Lysander, infliges-lui encore un peu plus ton insupportable présence».








Dealing with insanity
«DRUGS ARE MY SALVATION.
PLEASE, DON'T JUDGE ME»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Rôle : jongleuse.
Age : 24
Localisation : probablement aux cages des fauves.
precious, precious blood.
Messages : 2551
Date d'inscription : 07/03/2013
Commentaires :
love
your
skin



MessageSujet: Re: Événement Premier: Le bal costumé   2014-04-07, 16:53





we are still flesh under the mask

you and theresa



Je gardai le couteau bien fort dans ma main - mon estomac criait famine, toujours.

Je ne pouvais plus rester à patienter entre quelques conversations qui soient. J'avais soudainement l'odeur de ce qui est bon en gueule sur les naseaux, et l'appétit des repas des Cieux au creux des papilles. Ma vision se floua. Me disparurent Gladys et Ravenna et sa plaie alléchante malgré malaise pour ne me donner que vision daltonienne. Dans un flash, indescriptible. J'avais l'impression que j'allais m'évanouir. Mais il n'en était certainement pas.

Du rouge, incandescent, à travers cette vision de noir, blanc et gris de loup. Un rubescent éclatant qui sentait les pures merveilles de l'estomac. Au loin, une dansante avait l'épaule lacérée du sommet à l'omoplate et pissait ses caillots dans le plus beaux des festins. Je me redressai. Pourquoi avait-elle cette blessure? La question fondit dans mon cervelet et tout l'instinct m'amena à la bouchée. Mais alors que, lame en main, je m'apprêtais à bondir sur elle, sous mon nez passa un homme coupe à la main qui avait la gorge fraîchement tranché. J'inhalai le parfum suave et délectable de l'aphrodisiaque pore et me para à lui bondir dessus. Je n'avais plus de contrôle. Il était trop tard. On me tentait, et contrairement à mes capacités habituelles, je ne savais me retenir. Étrangement. Gargouillis croissant.

J'allais devenir folle, si je ne l'étais pas déjà. Ma respiration devint démente et c'est au bout de la pièce que mon regard s'accrocha. Sur une femme assise et riant sous son masque, entourée d'homme qui lui faisaient la court et qui ne semblaient remarqué la plaie de son bras qui dégoûtait à m'en lécher les babines. Je courus sans réfléchir jusqu'à cette femme. Je ne réfléchissais plus, d'ailleurs. Je ne me demandais même pas pourquoi tout le monde semblait se foutre de ces blessures dansantes un peu partout.

Je fonçai sur cette étrangère, planta le couteau de Ravenna dans son ventre et lui mordit l'intérieure de l'épaule.

 


IT IS LOGIC TO BECOME A BEAST


just a beast can kill another beast. you statically might have the chance to kill it before it kills you. — made by boogylou


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Rôle : voyante.
Age : 23
Localisation : dans sa caravane.
Messages : 801
Date d'inscription : 05/10/2013


MessageSujet: Re: Événement Premier: Le bal costumé   2014-04-12, 18:57



Le bal costumé




Le temps de poser mes mains sur mes paupières dans l’espoir de retrouver une vision normale, Theresa se pencha et ramassa le couteau qui était tombé de sous ma robe. Mon cœur fit alors demi-tour. Je regardai d’abord autour de moi afin de voir si quelqu’un d’autre avait remarqué la chute de mon poignard favori. Le manche en or avait une tête de Médusa en guise de bout. J’avais tué tant de personnes avec ce dernier et j’avais l’impression que le sang ruissellerait dessus ce soir. Surtout entre les mains de Theresa. J’allais lui demander de me le rendre discrètement lorsque je trébuchai en marchant sur ma robe. Je m’accrochai au bras d’une femme et mon visage se déforma d’horreur en voyant le sien. Celle là je m’en rappelais, je l’avais définitivement tuée. Le même poignard avait tourné dans sa poitrine jusqu’à ce que la respiration cesse. Mais dans quel délire étais-je prise ? Reculant en portant ma main ensanglantée à ma bouche, je tâtai l’air à la recherche du bras de Theresa. Quelle ne fut pas ma surprise en tournant la tête, de la voir en train de courir vers une inconnue assise et planter le couteau dans le ventre de cette dernière. Je m’élançai vers elle, oubliant soudainement mes hallucinations.

Beaucoup de cris de stupéfactions et de regards provinrent de la foule autour, alors que Theresa mordit l’épaule de la femme. Je retirai le poignard de son fourreau de chair et l’essuya froidement sur l’habit d’un homme à ma gauche. Il me dit alors que j’étais folle et je ne mis pas de temps à mettre la lame sous sa gorge pour le faire taire. Ce n’était pas ma soirée du tout et m’insulter n’allait que me mettre encore plus hors de moi. Je crachai au visage de l’homme et me retourna vers Theresa. Je serrai son cou d’une main, espérant qu’elle lâche sa proie.
  


©PORCELAINDETOX





"Villains!" I shrieked, "dissemble no more! I admit the deed! --tear up the planks! here, here! --It is the beating of his hideous heart!"- BANGERZ
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Rôle : jongleuse.
Age : 24
Localisation : probablement aux cages des fauves.
precious, precious blood.
Messages : 2551
Date d'inscription : 07/03/2013
Commentaires :
love
your
skin



MessageSujet: Re: Événement Premier: Le bal costumé   2014-04-13, 19:55





we are still flesh under the mask

you and theresa



Je fonçai sur cette étrangère, planta le couteau de Ravenna dans son ventre et lui mordit l'intérieure de l'épaule.

C'était comme la fontaine au beau milieu d'un désert: inattendu, insoupçonné, délicieux... J'oubliai mon entourage comme s'il s'eut envolé d'un coup sec. La fête, ses danseurs et ses serveurs, je ne les entendais plus, ne les voyais plus. J'étais à l'extase et à l'apogée.

Une pesanteur... ou plutôt une pression me fit ouvrir les yeux. Au dessus de moi, le visage convulsé d'une jeune femme. Je fus retirée de mon emprise et trébuchai vers l'arrière en tombant directement sur les fesses. Les yeux écarquillés comme l'impossible, la bouche béate qui ne comprenait pas, et le ruisseau de sang qui dégueulait de mes lèvres. Je battis des paupières. Regardai Ravenna qui était apparut, blanche et sauveuse, comme un ange au dessus de moi. Et l'attroupement paniqué qui se faisait autour de la fille pour la soigner. Je ne comprenais pas. Qu'avais-je fait? Je balançai mon regard autour de moi, ma conscience encore dans les vapes d'un folie quelconque que je venais de faire, et cherchai du regard les blessés saignants d'il y avait quelques secondes. Rien. Tout le monde allait bien, mis à part cette chienne que je venais de mordre.

C'était la première fois que je faisais des hallucinations. Mon pouls se fit de double galop. Je commençai à angoisser. Avais-je perdu la tête? Mon organe le plus précieux et chéri déjà bien endommagé? Une voix glaciale et neutre tinté d'inquiétude que peu pouvait entendre sonna tout doucement dans le chaos:

-Ravenna..? Ravenna..?

J'étais incapable de diriger mon regard vers elle: il restait ahuri devant l'attroupement tantôt saigné maintenant intact.

Et je tâtais le vide à chercher l'aide de ma dénommée amie; j'étais perdue, perdue comme jamais auparavent.

 


IT IS LOGIC TO BECOME A BEAST


just a beast can kill another beast. you statically might have the chance to kill it before it kills you. — made by boogylou


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

avatar

Invité




MessageSujet: Re: Événement Premier: Le bal costumé   2014-04-14, 18:50



Un bal costumé




Lysander agrippa mon bras avec ferveur. ...Toi aussi !? Tu entends ces voix dans ta tête !? Tu les entends !? Je n’avais aucune idée de ce dont il parlait, je tentais seulement de me convaincre que je venais d’halluciner ce que j’avais vu. Des visages qui fondent, des voix ? Étions-nous entrain de devenir fous ? Je décidai qu’il valait mieux ne pas me confier, qu’on ne me prendrait pas au sérieux. Des voix c’était plausible, des visages fondant en boues horribles c’était grotesque. Non ? … Je n’entends pas de voix étranges ?! Mon compagnon n’entendit rien, il semblait aux prises avec un malaise intérieur. Il s’élança alors vers Charlotte qui venait d’échapper bon nombre de verres sur le sol. Alors que j’allais les rejoindre, je fus repris du même malaise. Je tombai à genoux, le cœur voulant me sortir de la poitrine. Tous les gens devant moi perdaient leur visage et personne n’en faisait de cas. Je lâchai un cri d’épouvante avant de m’affaisser complètement. Je regrettais d’être venu.
©PORCELAINDETOX

Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar

Invité




MessageSujet: Re: Événement Premier: Le bal costumé   2014-05-17, 16:21




« LE BAL COSTUMÉ. »


« Eyes make their peace in difficulties with wounded lips and salted cheeks And finally we step to leave to the departure lounge of disbelief And I don't know where I'm going but I know it's gonna be a long time And I'll be leaving in the morning come to the white wine bitter sunlight Wanna hear your beating heart tonight Before the bleeding sun comes alive I want to make the best of what is left hold tight And hear my beating heart one last time before daylight. And the canyon underneath the trees Behind the dark sky you look at me. I fell for you like the autumn leaves Never faded evergreen And I don't know where I'm going but I know it's gonna be a long time Cause I'll be leaving in the morning come to the white wine bitter sunlight Wanna hear your beating heart tonight Before the bleeding sun comes alive I want ot make the best of what is left hold tight And hear my beating heart one last time. »



Je ne cessais de serrer Charlie contre moi. Cette sensation de lire dans les pensées étaient tout simplement horrible. Non, jamais je ne voulais entendre la voix de qui que ce soit, surtout quand ces derniers viennent à penser à nous... Encore heureux que je ne pouvais entendre une vague de voix dans ma tête semblable au brouhaha de la pièce. Sinon, je pense que j'aurais défaillis depuis belles lurettes. Malgré tout, la voix que Charlotte entends depuis si longtemps ne me laisse pas pour autant indifférent. Elle est violente et horrible envers elle-même. J'ai presque l'impression que c'est un parasite qui se serait logé et multiplié dans nos crânes pour nous manipuler, bien qu'il est plutôt question de manipuler Charlie pour le moment. Je ne sais alors comment réagir. Seulement la convaincre de ne pas l'écouter. Que ce soit parce qu'une entité la possède ou que cette voix provient de son propre imagination... Je tente cependant de la consoler, de la rassurer alors que je la serre contre moi et c'est au même moment qu'elle découvre la vérité ; moi aussi je l'entends... Ce fut donc littéralement le choc. Et elle me stoppa alors que je me coupais les doigts en essayant de l'aider à ramasser les bouts de verres sur le sol. Ensuite, elle ne bougea plus, la respiration rauque, comme à la fois choquée et ayant beaucoup de mal à assimiler ce qui se passe. A moins qu'elle ne voulait tout simplement pas ouvrir les yeux sur le sujet, mais je savais parfaitement ce qu'elle était en train de vivre. Et je ne désirais en rien me moquer pour ça, au contraire, je la prenais en pitié... Surtout vu dans l'état où elle se trouvait, prête à pleurer.

«
- Tu l'entends... Comment peux-tu l'entendre? Ce n'est pas possible, tu ne peux pas... »

Non, c'est vrai. C'était bien la première fois que je pouvais entendre les pensées de quelqu'un. Sinon, j'imagine que jamais on m'aurait recruté en tant que simple chanteur. Moi non plus j'ai du mal à comprendre et je n'ai surtout pas envie de la décevoir en étant obligé de lui dire que peut être, jamais je pourrais faire partir cette voix de ma tête à moi aussi, maintenant que je l'entendais à mon tour, mais j'évite. Au lieu de cela, je lui promets que je ne dirais à personne ce qui se passe chez elle, que cela restera notre petit secret. Et j'étais même convaincu que cette histoire n'était en rien de sa faute. Qu'elle ne devait pas se blâmer, que sans doute, maintenant avait-elle un autre être pour lui dire ce qu'elle devait faire en pauvre foraine... Cette même créature qui réapparut de nouveau, plus encore horrible avec Charlie...

- Vois ce que tu fais autour de toi, maintenant Lysander entend cette voix et il saura à jamais comme tu es cinglée. [...] Pleure, c'est ça, pleure! Ma pauvre enfant, la pauvre petite... Pleure dans les bras de Lysander, infliges-lui encore un peu plus ton insupportable présence

La foraine se retrouvait alors dans mes bras, éclatant en sanglot. Je ne savais comment réagir. Qu'importe ce que je pouvais dire, j'avais l'impression que cela ne servirait à rien. La voix donnait l'impression de s'imposer totalement sur Charlie qui ne savait comment réagir et qui croyait en cet être mauvais... Je la serrais contre moi, tout en la berçant, lui disant de se calmer doucement, mais qu'elle pouvait continuer de pleurer si cela lui permettait de décompresser sur ce qui se passait. Décidément, la fête allait de pire en pire...

«
- Tu sais... Qu'importe ce qu'elle pourra te dire, cette petite voix. Elle n'est rien de plus qu'une méchante qui te jalouse. Elle se moque de toi mais elle est incapable de faire ce que tu es capable de faire toi-même ! Ce n'est rien de plus que de simples paroles. Il suffit juste de l'ignorer, et on verra si elle fera toujours la maligne... Regardes-moi, Charlie ! Si tu es cinglée, alors je le suis aussi... Moi aussi, je l'entends... »

Cela semblait être une maigre conciliation pour moi. Mais j'espère que cela soit assez pour la consoler. Qu'elle réalise qu'elle pouvait aisément montrer qu'elle n'était pas tout ce que disait cette voix en l'évitant simplement. Que peut être en même temps, cela pourrait aussi me permettre de ne plus à l'entendre. Et je voulais d'ailleurs l'encourager encore plus jusqu'à ce que l'on entende des cris, non loin de là. C'est alors que je vis Theresa en train d'attaquer une danseuse au loin... Ma première réaction, fut de trembler et de chercher une fuite ; une seule, il fallait trouver la sortie du chapiteau...

«
- FUYONS. »

Revenir en haut Aller en bas

Rôle : voyante.
Age : 23
Localisation : dans sa caravane.
Messages : 801
Date d'inscription : 05/10/2013


MessageSujet: Re: Événement Premier: Le bal costumé   2014-05-26, 13:43



Le bal costumé




Ma pauvre amie tomba au sol lorsqu'elle reprit conscience. Ce qui c'était passé, je ne le savais pas, peut être avait-elle été victime d'hallucinations comme moi ? Un attroupement de gens vinrent secourir la femme qui avait été le buffet de Theresa l'espace de quelques instants. On me contourna et on me jeta des regards froids. On en faisait surtout de même pour ma compagne qui restait figée devant ce spectacle. Elle qui l'avait pourtant initié. Je crus ensuite l'entendre prononçer mon nom à deux reprises. Elle tâtait l'air à ma recherche. Je lui tendis une main et je tirai sur son bras pour la relever. Je déchirai ensuite une petit morceau de ma robe pour essuyer sa bouche ensanglantée, puis j'essuyai ensuite mon poignard avant de le replacer sous ma robe.

Ravenna
Je crois qu'il y avait quelque chose dans nos verres Theresa ... tu as eu des hallucinations n'est-ce pas ? Moi aussi ... et je supportes bien l'alcool. C'est assez ... on prend le contrôle !

Le contrôle de quoi ? Ce serait à voir, mais je n'avais pas l'habitude de subir.
  


©PORCELAINDETOX





"Villains!" I shrieked, "dissemble no more! I admit the deed! --tear up the planks! here, here! --It is the beating of his hideous heart!"- BANGERZ
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maître Todd

avatar

Maître de Cérémonie


Rôle : Maître de Cérémonie
Messages : 349
Date d'inscription : 23/01/2013


MessageSujet: Re: Événement Premier: Le bal costumé   2014-05-26, 17:39



Événement Premier


Le Bal Costumé


Alors que Theresa C. Roderich était à l'écart avec Aurora Valente sur la scène d'un crime tout juste commis, plusieurs cris se firent entendre. Des cris de panique et de frayeur. On hurlait le sang versé et le poignard découvert de Aurora.

Lysander P. Withinghall cria à tous de fuir le chapiteau. Tous et chacun prirent leurs jambes à leur coup vers la sortie comme un troupeau de bêtes dans les cris et la peur. Le chapiteau se vida en quelques minutes à peine. Et même si vous vouliez y restez, vous êtes poussés par les employés paniqués et ne pouvez luter contre la vague humaine.  

Vous pouvez désormais poster une fois chaque pour clôturer vos actions. L'Événement sera ensuite conclu.




©BOOGYLOU.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dark-circus.forum-canada.com

Rôle : voyante.
Age : 23
Localisation : dans sa caravane.
Messages : 801
Date d'inscription : 05/10/2013


MessageSujet: Re: Événement Premier: Le bal costumé   2014-05-27, 22:10



Le bal costumé




La voix de Lysander perça la foule. "Fuyons" cria-t-il de toutes ses forces, si bien que tout le monde l'écouta. Les convives se bousculèrent pour atteindre la sortie du chapiteau. Je tentai de lutter contre la marée humaine, mais je fus emportée jusqu'à l'extérieur. Theresa et moi avions été séparées en chemin et je me retrouvais désormais seule.

Je retirai mon masque de perles et je pris mon poignard, que je lançai de toutes mes forces. Il se planta dans une poutre en bois près du chapiteau. Je levai le bas de ma robe pour me déplacer plus rapidement et je partis en trombe vers ma caravane. La soirée avait été très mauvaise, je n'en pouvais plus de ce damné cirque.  
  


©PORCELAINDETOX





"Villains!" I shrieked, "dissemble no more! I admit the deed! --tear up the planks! here, here! --It is the beating of his hideous heart!"- BANGERZ
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé






MessageSujet: Re: Événement Premier: Le bal costumé   

Revenir en haut Aller en bas
 

Événement Premier: Le bal costumé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Nouvelle vitesse d'entraînement
» [Neutre] Le Premier Cercle
» [ RESOLU ] Faire disparaître un personnage + enlever un événement une fois fait
» Petite question entraînement
» Finir le premier niveau en une vie
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Dark Circus ::  :: Le Chapiteau :: La scène-