Les ragots
du cirque

UN CLIENT Naïa? C'est une âme noire! Une tentatrice! Elle veut notre argent... Et lorsque nous serons dépouillés, elle voudra notre mal! Je le sais... Elle se dit magicienne, mais c'est une sorcière! Un amoureuse de Satan! Et toutes les sorcières sont impures! Ne vous laissez pas séduire par ses yeux de braise, et méfiez-vous de son emprise! Il n'y a qu'une démente qui peut jouer avec l'eau ainsi!
UN DOMPTEUR On dit qu'elle est une sauvageonne! Abandonnée depuis la naissance qui se serait fait élevé par un meute de loup. Pas étonnant qu'elle semble autant dérangée...
THERESA DITE FLEISH Zhuang est très anormal. Il pense très différemment des humains si nous établissons une moyenne. Ce qui fait en sorte qu'il y a des chances qu'il ne soit pas humain. C'est logique. Mais il sait faire de la violence alors il est peut-être humain.
LE LIVREUR DE VIANDE Larry, mon collègue, a disparu récemment... Après avoir vu chacun des artistes en scène, je soupçonne celle qu'on appel la Dummy Puppet. Mais oui! Jouer à la stupide et stoïque est le meilleur moyen de ''prouver'' l'innocence! Mais ses yeux inspirent la mort... Je le vois!
UN CLIENT Non mais c'est quoi ces deux tarées?! Espèces de folles!! Je les ai vu, moi, s'évader de l'asile psychiatrique!! Avec du sang sur leurs vêtements... Comment elles ont pu?! Et avec un air de s'en foutre à la con! Je les reconnais!! Oui, une clown avec un parapluie et une autre avec une perruque rose! Si vous voulez mon avis, elles devraient retourner en psychiatrie! C'est là qu'elles appartiennent, pas au cirque!
UN FORAIN MAL INTENTIONNÉ Oui, oui! Un frère, et sa soeur, dans la même caravane! Puis sa soeur a disparue... Tu parles, ouais! C'est clair qu'il s'en ai débarrassée dès qu'il s'est aperçu que Maître Todd laissait sa soeur plus longtemps sur scène que lui, le salaud! Il se fait appeler Prométhéus! Tenez-vous loin de lui, surtout...
UN CUISINIER Cette petite garce aime bien se faire enculer, haha! En tout cas, apparemment qu'elle peut pas dire le contraire... Bin non, elle est muette! Elle traîne beaucoup avec une petite fille... Une vrai salope, je te dis!
CHARLOTTE WEISS Je ne lui fais pas du tout confiance à cette... Ravenna. Je l'ai vue, l'autre jour, et elle... Elle avait un poignard dissimulé sous sa jupe, à sa cuisse! Pourquoi traîner une telle arme en sachant que l'air du cirque est sécuritaire pour tous ses employés? Et aussi... Je l'ai vu, la nuit, rôder en présence d'une amuseur publique... Elle ne me dit rien qui vaille.
∎ Notre chouchou du mois !!
Le membre du mois est NOM DU MEMBRE pour RAISON RAISON RAISON. Le membre a été choisis par LES MEMBRES DU FORUM/LE STAFF. Merci pour votre participation!



 

Partagez | 
 

 Une réalité illusionniste. Sheïtan & Dummy Puppet~

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

avatar

Invité




MessageSujet: Une réalité illusionniste. Sheïtan & Dummy Puppet~    2015-02-16, 06:30

Une étrange queue osseuse se balançait de droite à gauche, fouettant l'air avec vivacité. Son étrange aspect semblait faire l'unanimité. Plusieurs personnes s'étaient regroupées autour de ce qui semblait être un jeune homme à la tignasse auburn. Il s'agissait en effet d'un homme et plus précisément, d'un employé du cirque. Ce dernier, assis sur un tabouret, laisser les spectateurs admirer sa difformité tandis qu'il tenait une enfant sur ses genoux. Cette dernière était d'ailleurs dans une inspection minutieuse du garçon, lui touchant le visage sans hésitation, parcourant du regard chacune des parcelles que constituait sa peau. Elle avait un air contemplatif scotché sur son petit minois, à vrai dire, elle ne comprenait pas qu'un aussi joli garçon puisse être victime d'une telle malformation. Pour elle, il s'agissait d'un véritable phénomène, et peut-être aussi de son prince charmant. Elle ne le cachait pas, elle était parfaitement le genre de petites filles à rechercher un idéal masculin et à tomber amoureuse de n'importe quel garçon à son goût. Ah, ces enfants... Malheureusement pour elle, Nikolas venait tout juste d'être engagé et avait encore des endroits à voir sur son nouveau lieu de travail. Ainsi, la bête humaine se leva, laissant la petite blonde reprendre pieds. Cette dernière lui fit part de son mécontentement dans une moue boudeuse accompagnée d'un soupir, ce à quoi notre protagoniste répondit par une caresse affectueuse et un sourire assuré. En effet, il la conforta dans l'idée qu'elle le reverrait un autre jour et qu'il serait heureux de l'épouser quand elle serait plus grande. Il se défit donc de tout une poignée de gamins collants et commença son inspection des lieux. Qu'est-ce qu'il ne fallait pas promettre à des mômes pour pouvoirs s'échapper de leurs mains terriblement curieuses !

Ses pas embrassant la terre humide, il avançait les mains dans les poches, avec cet air simplet que possède tout nouvel arrivant. A chaque fois, des personnes se retournaient sur son passage. Souvent des femmes au bras de leurs époux tournaient leur visage vers lui, séduites par ses traits réguliers, le suivant du regard elles finissaient pas apercevoir sa queue qui se balançait toujours au gré du vent. Alors, elle se retournaient, confuses et honteuses de s'être senties attirés ne serait-ce qu'un instant par une telle monstruosité. Leurs maris quant à eux affichaient un air narquois, heureux que leur femmes puissent être punies de leur gourmandise de la sorte. Sur sa route, Nikolas rencontra nombre de spécimens. Des créatures surprenantes, des personnes à l'agilité renversante ou encore des beautés surpassant l'entendement humain. Totalement distrait, il finit par percuter quelqu'un, il s'agissait d'un jongleur, ce dernier lâcha un râle en foudroyant le jeune homme du regard.

« Ah pardon... » fit notre énergumène en reculant machinalement.

Un pas de trop le fit tomber en arrière, sa jambe ayant percuté ce qui semblait être un obstacle. Tombant à la renverse, il finit par se retrouver dans une grande bassine d'eau, l'objet servant lui aussi pour le petit spectacle d'un acrobate. Décidément, il allait gâcher tous les petits numéros improvisés que les artistes tentaient d'exécuter. Trempé il se releva rapidement et présenta ses excuses à tous avec maladresse, les passants riant de lui avant d'être tétanisés à la vue de sa queue diabolique. Et finalement, ils repartaient en riant, le considérant davantage comme un diablotin incapable qu'un redoutable démon.
Revenir en haut Aller en bas

Messages : 34
Date d'inscription : 10/11/2014


MessageSujet: Re: Une réalité illusionniste. Sheïtan & Dummy Puppet~    2015-02-20, 14:23

Nouveau monstre de foire. La rumeur s'était répandue comme une traînée de poudre et ce n'est pas sans une oreille particulièrement attentive qu'Eleonore Roderich avait pris connaissance de la nouvelle. Elle était sur une table à pique-nique, loin des visiteurs. Cette table accueillait généralement les employés et les artistes lors de leur pause. Étant donné qu'elle était destinée aux travailleurs, cette dite table était en moins bon état que celles réservés aux clients qui pouvaient jouir d'une vue sur les amuseurs publiques en mangeant des petits plats faits par la femme de la famille. Ou juste prendre un petit café seul, cela arrivait parfois. En tout cas, Eleonore mangeait une pomme avec une vivacité peu impressionnante et vraisemblablement en solitaire. Oh, bien sûr, il y avait d'autres gens mais ceux-ci ne leur parla guère et ça tombait bien car la poupée n'était pas d'humeur spécialement bavarde tandis qu'elle croquait mollement sa pomme rouge. Et, soudainement, une naine venait lui parler d'un nouvel arrivé, fort beau selon ses dires, au cirque. Puis, elle ajouta qu'il avait une queue. Perplexe, Eleonore lui avait dit que c'était normal pour un homme et il en était suivi d'un gloussement typiquement féminin venant de l'autre (bien qu'étouffé car ce n'est pas le genre de choses qu'on dit en public) avant que la victime de nanisme ajoute qu'elle ne parlait pas du phallus mais d'une véritable queue, comme les lézards. La jeune demoiselle démontra une sympathie fausse et forcée envers la messagère. Depuis ce temps, Roderich désigna mentalement l'inconnu comme étant monsieur lézard.

Un jour, elle décida d’aller découvrir qui était ce mystérieux monstre de foire car elle n’avait jamais eu l’occasion de lui parler et au fond, elle aime découvrir des gens comme on découvre des nouvelles espèces animales au fin fond de la forêt en Amérique. Et les juger, aussi. Alors, elle traqua le jeune homme durant son travail qui, aujourd’hui, consistait à déambuler un peu partout en amusant des jeunes enfants et compagnie (bref, comme d’habitude sauf qu’elle n’avait aucun numéro spécial et s’exécutait à l’extérieur, à l’air libre). Tandis qu’elle observait sa silhouette masculine plus loin, elle dirigea ses déplacements dans la même direction et, bien sûr, en conservant la grâce que demandait le personnage qu’elle incarnait auprès des clients, celui de la gentille petite Dummy Puppet. Eleonore ne voulait pas que le monstre de foire s’aperçoive de sa présence, comme une lionne ne veut pas que le troupeau sache qu’elle les chasse dans la plaine. Par conséquent, elle coordonnait ses déplacements avec quelques moments où elle s’occupait d’un gamin ou deux ou faisant une brève conversation avec un être quelconque pour avoir l’air naturel.

Quand le jeune homme tomba dans le bassin d'eau, la poupée aurait bien aimé rire mais ce fut impossible de le faire (dû moins, pas correctement) car son visage est paralysé depuis la naissance. Handicap ou astuce ? Dans son rôle de jouet vivant, c'est un atout indispensable. Mis à part cela, ça reste quelque chose de bien embêtant. Ceci dit, fait surprenant, elle pouvait toujours parler. Tandis que le monstre se leva, Eleonore sentait que c'était le moment idéal pour intervenir et imposer un dialogue avec le nouveau venu. Un bon nombre de passants était déjà parti donc la situation convenait encore plus. Elle avança vers lui.

« Tu as fait une mauvaise chute. Veux-tu que je t'aide à faire sécher tes vêtements ? » disait-elle de sa voix de boîte à poupée mixée d'un accent germanique.


[...]C'est grâce aux astres nonpareils,
Qui tout au fond du ciel flamboient,
Que mes yeux consumés ne voient
Que des souvenirs de soleils.

En vain j'ai voulu de l'espace
Trouver la fin et le milieu ;
Sous je ne sais quel oeil de feu
Je sens mon aile qui se casse ;

Et brûlé par l'amour du beau,
Je n'aurai pas l'honneur sublime
De donner mon nom à l'abîme
Qui me servira de tombeau.

Les plaintes d'un Icare, Charles Baudelaire

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

avatar

Invité




MessageSujet: Re: Une réalité illusionniste. Sheïtan & Dummy Puppet~    2015-02-22, 11:29

Ses mains s'attardaient sur ses habits mouillés, les secouant de toute part. Mais une telle entreprise était bien inutile si les vêtements n'avaient pas été préalablement essoré. Une voix féminine se fit entendre et Nikolas releva son regard foncé sur sa détentrice, l'examinant un instant avant de baisser la tête, une nouvelle fois, par habitude. Sa génitrice avait sans doute fait du bon travail, il était aussi docile qu'un chien battu.

« Ah, un peu d'aide ne serait pas de refus, en effet... »

Un regard et un sourire gêné furent les deux éléments qui prirent possession de ses traits tandis qu'il commençait à essorer son haut, le tirant en avant afin d'en extraire le plus d'eau possible. Mais il savait bien que ce ne serait pas suffisant. Il parcourut les environs du regard. Ses affaires n'étaient pas encore installées, il ne savait même pas quelle tente allait lui être attribuée. Son regard retomba à nouveau sur la poupée vivante et cette fois-ci, il la considéra davantage, s'accoutumant finalement au fait d'être entièrement trempé. Il s'agissait d'une jeune femme aux traits tout à faut singuliers pour ne pas dire hors du commun. Des traits à peine perceptibles tant ils étaient fins et une chevelure soyeuse retombait en harmonie sur son visage. Le jeune homme se perdit un instant dans cette perfection surnaturelle avant de se reprendre dans un clignement d'yeux, toussotant légèrement. Encore l'une de ses étranges absences. Ça lui arrivait couramment, de se perdre dans la contemplation de quoique ce soit. Un jour, il s'était surpris à regarder fixement une personne simplement parce-que cette dernière possédait des habits plutôt atypiques.

« Hum... Tu sais où je pourrais trouver des vêtements et me changer à l’abri des regards d'enfants ? »

Un rire nerveux ponctua sa phrase tandis qu'il poursuivait sa quête visant à se sécher. D'ailleurs, ce fut le tour des cheveux. Il secoua doucement la tête et joignit finalement ses mains à sa chevelure, la frottant afin d'espérer un résultat plus convenable. Mais les cheveux n'étaient sans doute pas ce qui séchait le plus rapidement. Finalement, après une longue et intense réflexion, il se défit de son t-shirt. Après tout, il n'y avait rien de choquant à ce qu'on le voit torse-nu, c'était même courant dans le milieu du spectacle. Et puis, il avait vu beaucoup intermittents ainsi dévêtus alors il se permit à son tour de se défaire au moins de cette partie. Le tissus blanc entre les mains, il l'essora vivement en fronçant légèrement les sourcils, parfaitement concentré dans l'exécution de sa tâche. Comme acharné, il le secoua finalement dans tous les sens, au risque de mouiller quelque peu ceux qui l'entouraient. Des râles s'en suivirent mais peu importait. Lui d'habitude si docile n'avait désormais que faire des réflexions ou des ressentis. Il avait juste envie de faire sécher son haut, voilà tout. Et à travers un tel comportement, on lisait parfaitement son caractère encore enfantin. Comme un enfant lassé des galères subites, il s'acharnait fébrilement contre le destin. Il fallait bien l'avouer, Nikolas en avait plus qu'assez de se retrouver toujours dans des situations compliquées. A force de bouleversements, le garçon était épuisé et n'espérait dans l'avenir que de trouver un quotidien parfaitement stable et prévisible.
Revenir en haut Aller en bas

Messages : 34
Date d'inscription : 10/11/2014


MessageSujet: Re: Une réalité illusionniste. Sheïtan & Dummy Puppet~    2015-03-02, 09:14

Il baissa la tête, timide. Enfin, c’est le premier mot qui venait à l’esprit d’Eleonore en observant ce geste. Peut-être était-il seulement gêné de tomber à l’eau sous les yeux de son auguste personne (narcissique qu’elle est !). En tout cas, la jeune femme apprécie le geste, à sa manière, et donc le jeune homme lui fait une bonne impression. Le fait que ce trait de caractère se prolonge vient faire en sorte qu’elle domine la rencontre. C’est un sentiment qui lui plaît bien.

Il contempla son visage, ce que la poupée ne lui empêcha pas de faire. En fait, elle resta silencieuse, gardant une pose qui, aux yeux des gens, apparaissait plutôt comme un immobilisme typique du je-ne-sais-pas-quoi-faire alors qu'en fait, elle savait très bien ce qu'elle faisait. Eleonore voyait bien qu'il fut un peu perdu, certes pas dans un monde totalement coupé, mais un brin lunatique. Dummy Puppet est très observatrice, en particulier en ce qui concerne le comportement des êtres humains et ça va jusqu'aux petits tics à leurs noires faiblesses. Bien sûr, elle n'est pas une devine, une génie qui lit dans les pensées d'autrui puis connaît leur vie entière d'un battement de cils (bien qu'il y ait une voyante prétendant pouvoir le faire). Cependant, en dépit du fait qu'elle soit jeune, la vie lui a appris beaucoup de choses et elle a une expérience légitime en la matière de l'observation. De toute façon, elle aime qu'on se perde devant son image alors elle se laisse faire regarder consciemment.

Monsieur lézard n'avait surement pas encore son logement. Sinon, il saurait pertinemment qu'il peut s'y rendre n'importe quand pour s'y changer en vitesse. C'est alors que, si elle n'était pas dotée d'un égocentrisme cancéreux, la poupée se trouverait stupide car, hélas, celle-ci n'avait aucune idée d'où trouver des vêtements pour le nouveau. Tout ce qu'elle a, c'est des habits de femme et les siens par-dessus le marché, elle ne les prêterait probablement guère même si c'était une question de vie ou de mort (d'autrui, à bon entendeur). Puis, son attention alla ailleurs. Il était torse nu. Dummy Puppet se rendit finalement compte que son interlocuteur était en fait très beau garçon. Et le fait qu'il n'est plus de haut vient renforcer cet effet. Le destin a voulu que quelques gouttes d'eau tombent sur sa peau. Lorsqu'on sait à quel point Roderich peut être coquine, on n’a aucun mal à imaginer la suite d'idées qui lui traverse l'esprit.

« Oui, je sais. »

Elle levait son bras droit vers le haut, en pointant du doigt quelque chose. C’était le grand chapiteau du Dark Circus, toujours aux aguets, fidèle au poste. Il peuplait le paysage de son imposante présence comme à l’habitude. À sa façon, sa présence était rassurante car il était le plus grand point de repère du cirque, selon Eleonore.

« Sous le chapiteau, dans les coulisses, il y a la plus grande salle à costume du cirque avec des salles d’essayage. »

C’était la seule idée qui lui était venue tout de suite à l’esprit. Elle se félicita intérieurement d’être la plus brillante avant de rajouter :

« Veux-tu que je t’y accompagne ? Il est facile de s’y perdre, surtout lorsqu’on commence le métier. »


[...]C'est grâce aux astres nonpareils,
Qui tout au fond du ciel flamboient,
Que mes yeux consumés ne voient
Que des souvenirs de soleils.

En vain j'ai voulu de l'espace
Trouver la fin et le milieu ;
Sous je ne sais quel oeil de feu
Je sens mon aile qui se casse ;

Et brûlé par l'amour du beau,
Je n'aurai pas l'honneur sublime
De donner mon nom à l'abîme
Qui me servira de tombeau.

Les plaintes d'un Icare, Charles Baudelaire

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé






MessageSujet: Re: Une réalité illusionniste. Sheïtan & Dummy Puppet~    

Revenir en haut Aller en bas
 

Une réalité illusionniste. Sheïtan & Dummy Puppet~

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» La réalité augmentée pour l'avenir des jeux-vidéo....
» Les jeux à réalité augmenté
» [Blog] La Poésie, une autre réalité est possible
» La réalité vrai
» La réalité virtuelle pour bientôt ?
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Dark Circus ::  :: La Foire :: La place publique-