Les ragots
du cirque

UN CLIENT Naïa? C'est une âme noire! Une tentatrice! Elle veut notre argent... Et lorsque nous serons dépouillés, elle voudra notre mal! Je le sais... Elle se dit magicienne, mais c'est une sorcière! Un amoureuse de Satan! Et toutes les sorcières sont impures! Ne vous laissez pas séduire par ses yeux de braise, et méfiez-vous de son emprise! Il n'y a qu'une démente qui peut jouer avec l'eau ainsi!
UN DOMPTEUR On dit qu'elle est une sauvageonne! Abandonnée depuis la naissance qui se serait fait élevé par un meute de loup. Pas étonnant qu'elle semble autant dérangée...
THERESA DITE FLEISH Zhuang est très anormal. Il pense très différemment des humains si nous établissons une moyenne. Ce qui fait en sorte qu'il y a des chances qu'il ne soit pas humain. C'est logique. Mais il sait faire de la violence alors il est peut-être humain.
LE LIVREUR DE VIANDE Larry, mon collègue, a disparu récemment... Après avoir vu chacun des artistes en scène, je soupçonne celle qu'on appel la Dummy Puppet. Mais oui! Jouer à la stupide et stoïque est le meilleur moyen de ''prouver'' l'innocence! Mais ses yeux inspirent la mort... Je le vois!
UN CLIENT Non mais c'est quoi ces deux tarées?! Espèces de folles!! Je les ai vu, moi, s'évader de l'asile psychiatrique!! Avec du sang sur leurs vêtements... Comment elles ont pu?! Et avec un air de s'en foutre à la con! Je les reconnais!! Oui, une clown avec un parapluie et une autre avec une perruque rose! Si vous voulez mon avis, elles devraient retourner en psychiatrie! C'est là qu'elles appartiennent, pas au cirque!
UN FORAIN MAL INTENTIONNÉ Oui, oui! Un frère, et sa soeur, dans la même caravane! Puis sa soeur a disparue... Tu parles, ouais! C'est clair qu'il s'en ai débarrassée dès qu'il s'est aperçu que Maître Todd laissait sa soeur plus longtemps sur scène que lui, le salaud! Il se fait appeler Prométhéus! Tenez-vous loin de lui, surtout...
UN CUISINIER Cette petite garce aime bien se faire enculer, haha! En tout cas, apparemment qu'elle peut pas dire le contraire... Bin non, elle est muette! Elle traîne beaucoup avec une petite fille... Une vrai salope, je te dis!
CHARLOTTE WEISS Je ne lui fais pas du tout confiance à cette... Ravenna. Je l'ai vue, l'autre jour, et elle... Elle avait un poignard dissimulé sous sa jupe, à sa cuisse! Pourquoi traîner une telle arme en sachant que l'air du cirque est sécuritaire pour tous ses employés? Et aussi... Je l'ai vu, la nuit, rôder en présence d'une amuseur publique... Elle ne me dit rien qui vaille.
∎ Notre chouchou du mois !!
Le membre du mois est NOM DU MEMBRE pour RAISON RAISON RAISON. Le membre a été choisis par LES MEMBRES DU FORUM/LE STAFF. Merci pour votre participation!



 

Partagez | 
 

 Partout le feu l'accompagnait comme un amant ( Repostage de fiche et fini ^^)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Rôle : Divas
Age : 21
Localisation : Dark Circus
Messages : 17
Date d'inscription : 09/06/2014


MessageSujet: Partout le feu l'accompagnait comme un amant ( Repostage de fiche et fini ^^)   2017-03-02, 16:11

Lucian A. Hellsinsky


Ainsi vient la neige après le feu, et même les dragons ont une fin

Ce fameux et irréversible contrat a été signé. Un poids de moins sur tes épaules ou une charge de plus à considérer..? Peu importe, il faut maintenant te présenter. Il est temps de prouver que tu sauras donner une bonne prestation à ces spectateurs en soif de cauchemars éveillés...









feat Richard Armitage
Informations

Quel le nom qu’on te donne au cirque? : Prométhéus sur scène / Catin de Sang dans la prostitution
À quel groupe appartiens-tu?  : Diva
Quel est ton nom complet?  : Ici si le nom n'est pas entier sur le pseudo.
Lucian Archer Hellsinsky
Quel est ton travail? : Danseur de flamme, je sais pas si c’est le vrai nom mais je suis le mec qui aime un peu trop danser avec le feu
Qu’est-ce qui t’as poussé à vouloir faire ce travail ?  : Faut bien manger non ?
En quoi tu te démarques des autres spécimens de ce cirque ? : A part le feu ? Rien de spécial, je m’arrange toujours pour que ce soit plus dangereux à chaque spectacle, quitte à me mettre en danger, mais ça… C’est un détail non ?  et puis rien ne m’empêche de faire des petits boulots a coté…



Histoire


Il neige… Oui Il neige… En ce 22 novembre 1904, malgré le mois encore automnal, il neige… Le ciel avait-il découvert que notre vie ne serait pas joyeuse ? Sans doute… Oui ça devait être ça… Je n'ai pas crié le jour où je suis né, à la limite, j'ai vaguement miauler pour signifier que j'étais en vie, mais pas plus, pas moins. Dans la roulotte dégueulasse qui servait à tout, je venais de naitre sans l'aide de personne. Pour être franc, je n'étais pas un mioche braillard, non, le silence est rapidement devenu une habitude chez moi. Mère, enfin, la femme qui m'a porté ne pouvait décemment pas abandonnait le boulot, elle survivait mal seul alors à deux, ce n'était pas folichon folichon… Je n'ai jamais connu mon père et a vrai dire je m'en bas un peu les steaks. Selon mère, c'était un homme d'une grande douceur.

Tu parles ! C'était juste un mec qui avait envie de tirer un coup et il est allé chez la première prostitué pas trop cher, autrement dit chez ma mère dans sa roulotte pourrit et franchement dégueulasse, même un chien errant voudrait pas crécher dedans. Les cinq premières années de ma vie, je l'ai est passé dans un silence quasi religieux. Non pas parce que je ne savais pas parler hein ! Mais franchement, je ne me voyais pas demander à ma mère comment ça c'est passé ses passes. Il y a franchement mieux comme discution le soir. De temps en temps j'allais voler une pomme ou deux. Mais voilà ma vie ce résumé à ça. A un gosse qui voit sa mère se prostituait.

Et puis, vint le jour béni par les dieux. Le 21 mars 1909, juste après l'annonce du printemps, ma sœur est née… Lisbeth Lou, mon ange et trésor. Dès qu'elle est née, je me suis emparé littéralement d'elle. Je la laissais à notre mère le temps qu'elle la nourrisse avant de la reprendre immédiatement dans mes bras pour jouer avec elle. C'est à ce moment-là que j'ai parlé réellement. C'était moi qui lui chanter les berceuses quand elle avait peur la nuit, j'étais là quand elle a fait ses premiers pas près de la roulotte dans la boue londonienne. J'étais la quand son premier mot fut Lulu. Je m'arrangeai pour l'avoir dans mon champ de vision lorsque j'allais voler à manger ou plus dégradant fouillé les poubelles. Mon trésor et ma merveille. Le jour où elle est née, ma vie s'est éclairé. Je me suis alors dit que ma vie n'était pas si mal, si Lili en faisait partie… Tout pouvaient nous arriver, je m'en foutais, ma petite sœur était là…

On n'avait pas le même nom, Guerras et Hellsinsky, mais ça c'était un détail, elle est ma sœur de sang, le reste ? Je m'en fous royalement. Pour faire passer le temps et quand il ne faisait pas trop dégueulasse pour rester à l'intérieur pour voir notre mère se prostituer a tout va, on errait tous les deux dans la rue. Un jour, elle a regardé les poupées de cires, j'ai toujours trouvé ça malsain les poupées de ce genre. Je me souviens de sa réflexion : On dirait mère …

En regardant de plus près, elle avait raison, des yeux vides, un teint trop cadavérique, oui elle lui ressemblait… Mais rapidement on s’est trouvé des domaines de prédilection, la gym pour Lisbeth Lou et le feu pour moi. Je trouvais cela magnifique le feu… Sans doute parce que j’avais vu la maison de passe près de la roulotte prendre feu et j’avais trouvé ça beau… Bon ok, j’avoue ce qu’on faisait n’était pas sans risque, La frangine c’est casser la gueule plus d’une fois et moi ? ben j’ai les mains bruler ainsi que des brulures un peu partout mais au moins on se sentait libre de faire ce que l’on voulait. Cela fasciné les enfants du quartier et surtout les bourgeois qui nous prenait en pitié et nous laisser des pièces. D’un côté, ont pratiqué une forme de prostitution… Moins vulgaire que celle de mère, mais tout de même… Si le feu fascine et que les acrobaties de ma sœur émerveillée, je peux vous dire que j’étais en stress à chaque fois que mademoiselle faisait une figure un peu trop dangereuse à mon goût. Mère s’en foutait, du moment qu’on était pas dans ses pattes à faire fuir les clients…

L’important pour elle ? C’est de voir qu’on était en vie. Le reste bah c’était le reste. Mais au fils du temps, les clients ont diminué. Elle avait maintenant une réputation de folle. Elle avait des comportements étranges mais pas plus hein. Enfin, le jour où elle a convulsé, j’avoue il y a mieux. Ce jour la Lisbeth Lou était terrorisée, et moi ? ben j’ai amené petite sœur dehors en attendant que ça se calme en lui disant que tout irait bien. Mensonge et rien n’irait temps qu’elle n’était pas loin de cette femme…
Au fils du temps, a soupe s’est éclairci, le pain est devenu de plus en plus sec et nous ? Ben on ne lui faisait plus confiance, si tant est qu’on lui a fait confiance un jour mais ça c’est une autre histoire. Elle mentait en permanence, sur son activité comme sur son état de santé. Je ne pouvais même pas avoir pitié d’elle, elle me dégouté… Alors quand chez eu 12 ans, la vieille est morte. DE quoi ? c’est une bonne question qui avait une réponse du médecin qu’in avait fait venir. Syphilis, voilà le chouette petit nom de ce qui à emporter notre génitrice. Un prêtre est venu et lui a fait les derniers sacrements. Ça servait à rien, la vieille a fait tellement de pêchés que ben sa place est réservée à gauche de Lucifer.

Ce qui n’était pas prévu, c’est que cet enflure de prêtre me retire ma sœur ! Il disait que c’est pour son bien, mon cul ouais ! Il la veut pour lui tout seul, ce regard libidineux qui lui lancé durant la mise en terre de la vioque ! Il me l’a arraché pour partir dans le nord… Mais je me suis promis de la retrouver… Je me lui suis jurer… Ne t’en fais pas Lisbeth Lou, je te retrouverai…

La rue ça forge un homme. Et bien que j’eusse promis de ne jamais tomber dedans, quand on a trop faim on ne fait pas le difficile… Des hommes j’en ai vu passé, aussi bien sous mes yeux que sur moi. Je n’y mets pas de sentiments, cela ne sert à rien. Le bémol, c’est que à côté je continue de bossé comme mercenaire. Bien que d’un côté je préférai que ce soit moi plutôt que ma sœur mais de l’autre je lui en voulais après tout c’est elle qui m’a abandonné ! Je suis sûr qu’elle a trouvé un bon mari bien propret et le frère tss on l’oublie. Je n’ai plus joué avec le feu… Je n’ai pas le droit…
Quand on se prostitue et qu’on mercenaire, les coups et les règlements de comptes sont courant. Seulement ont fini par apprendre à se défendre, je ne compte plus le nombre de personne que j’ai tué. Non je ne compte plus. Cependant je sais que l’on m’a donné un surnom peu glorieux : La catin de Sang. Je l’aime bien se surnom je trouve ça presque noble. Alors dans le monde de la nuit, je porter fièrement ce nom.

Et puis un jour, j’ai dû amené un homme, un cureton comme on dit dans les bas fonds au nord, dans un couvent. Le voyage fut long et le temps avait passé depuis la dernière fois que j’avais vu ma sœur. Sept ans… Sept longues années. Elle doit avoir 14ans maintenant… Que le temps passe vite… Bref, j’ai dû amené cet homme dans un couvent. ET là je l’ai vu, ma sœur, sous les habits de nonne, je n’ai pas rêvé c’était elle. Lisbeth Lou ! J’avais envie de la serrer dans mes bras, mais les couvents ne sont ouverts qu’aux membres ecclésiastiques…
Tu crois vraiment que je vais me laisser faire ? Tu te fourre le doigt dans l’œil chéri. J’ai attendu que la nuit tombe pour rentrer à l’arrache dans le couvent. Disons que l’un des murs avait de grosses fissures, c’est plutôt pratique pour grimper en flèche dans un couvent. Une fois à l’intérieur, le froid me pris les côtes et la chair, trop froid pour mon esprit en feu. J’ai chopper au détour d’un couloir une sœur en lui promettant de ne pas lui faire de mal si elle m’indiquer ou était Lisbeth Lou. Elle m’indiqua l’une des tours du couvent. Je lui arrachai le trousseau des mains et me précipiter vers le haut de la plus haute tour…. Je suis rentré à l’arrache dans la cellule, la surprenant aux passages. Pas un mot dépassa mes lèvres, juste une étreinte. Ma sœur… Je venais de retrouver ma chère petite sœur. Le soleil de mes jours, elle était là… Juste là…

Je rassemblai le peu d’affaire qu’elle possédait et l’entrainer hors de ce lieu maudit. Loin loin de cet enfer.

Aux yeux de la loi, je venais d’enlever une jeune fille du couvent, à mes yeux, je venais de libérer ma sœur. Comme quoi tout est relatif, mais maintenant il nous fallait rattraper le temps perdu. Sept longues années demandent un temps de réadaptation. Mais la joie de se retrouver et le fait que plus rien ne nous séparerait était un indice suffisant pour faire des efforts. Mais pendant deux ans, on a du faire profil bas, en majeur partit par ma faute… Et oui, en plus de l’enlèvement de ma sœur, on m’avait identifié à certains de mes meurtres, le point en communs ? Les yeux arrachés… Mais je n’y pouvais rien, leurs yeux avait quelque de mauvais, qui me rappeler un peu trop le regard de ma mère quand elle nous regardait avec pitié. Je n’aimais pas les regards de pitié ou libidineux. Dans les premiers temps, j’ai caché à ma sœur mon… petit défaut. Seulement je ne pouvais pas tout garder pour moi. Et un jour elle l’a découvert… Elle n’a rien dit, juste un léger sourire. Voilà pourquoi je l’aime ma sœur. Elle ne s’arrête pas à mon comportement un peu rustre. Les deux ans furent un retour à ce que l’on pouvait nommer enfance, sauf que cette fois, on devait se démerder au sens littéral du terme.
Et puis, lentement, on passion d’enfant sont revenu, bien que l’on soit rouiller et que les accidents se firent un peu plus grave, on s’en sortait bien. On volait pour vivre, on charmer les foules pour obtenir un peu plus.

Mais à aucun moment, l’idée de la prostitution s’est imposer du moins pour elle. Moi il m’arrivait de disparaitre en pleine nuit pour ne revenir qu’au matin avec une liasse de billet et un repas chaud. Le mensonge est une seconde nature pour moi. Faire croire que tout va bien du moment qu’on y croit ça passe.
Et un jour, un homme est venu à nous. Et pour la première fois, je n’avais pas envie de lui arracher les yeux, j’avais pas envie de lui faire du mal. Il répondait au nom de Vitos et il voulait perfectionner nos talents. On a accepté… Vivre de nos passions étaient notre rêve.
Bien qu’il entrainât ma sœur pour des numéros toujours plus dangereux (et que cela ne me plaisait franchement pas) il m’a aussi entrainé dans des danses toujours plus sensuelles et toujours plus dangereuse. Le feu devait quasiment faire qu’un avec moi. Et cela me permit d’obtenir le nom de Prométhéus. Toujours plus provocant. Le but ? Charmer les foules, leurs faire croire qu’ils sont important alors que non… Ils ne sont juste là que pour filer leur fric au cirque.

Grâce à Vitos, on a découvert l’Europe. On avait de quoi manger et un toit où dormir. On a eu un semblant de vie rêvé pendant huit années. Huit années à voir le monde au travers de différents artistes.  Et puis ce qui devait arriver arriva, Vitos est mort. Notre protecteur et ami était mort. Les langues se sont déliaient, sous des airs gentillesses, nous comparant à des monstres. Nous ? non… Juste moi… Lisbeth avait tout d’un mignon petit agneau et moi j’étais le grand méchant loup ! Cependant elle n’a pas voulu me quitter. Sans doute avait-elle pitié. Nous avons fait du chemin pour rentrer à Londres. Sentir cet air empuanti, ses regards dignes des bêtes en rut, ses menaces et ses envies annoncé à demi-mot. Non décidément je suis content de rentrer chez moi…
Depuis notre départ, un cirque avait pris place dans ce qui fut notre territoire primaire. Le Dark Circus. On avait besoin de vivre une vie calme rythmé par le plaisir de nos passions. Pas de questions sur nos passés, ni sur le patron. Une vie dure nous attendait, mais au moins on serait ensemble… Du moins c’est ce que j’ai cru… Je pensai rester avec ma sœur pour toujours mais il a fallu qu’elle tombe sous le charme d’un noble, un riche marchand qui n’a eu de cesse de la courtisait. Combien de fois on s’est engueulé… Combien de fois on s’est hurler dessus à cause de cet homme et un jour j’ai eu la phrase malheureuse.

-Cet Homme te prendra comme une bête ! t’es juste un trou pour lui !
-Qu’est ce que t’en sais putain Lucian!
J’ai était pris d’un fou rire avant de reprendre mon calme.
-Bordel Lou ! Lui et ses copains ont était mes clients ! Les uns après les autres à les satisfaire !

Et là j’ai vu dans son regard que je venais de la blesser, que je venais de détruire le dernier pan de son innocence. L’homme en question n’avait jamais été un de mes clients charnels. Et je savais que Lou avait entendu du retour de la catin de sang. Je la fixé droit dans les yeux alors qu’elle venait de comprendre que la catin de Sang n’était autre que son frère. Elle est partie sans un regard en arrière, je ne l’ai pas retenu… Pourquoi faire hum ? Au final j’étais mieux seul sans rien pour me bloquer, pour me contrôler









Caractère

Têtu : on peut avoir des discution de sourd avec Ma sœur, mais je suis aussi têtu avec le reste du monde. Lorsque je suis pas d’accord ne compte pas sur moi pour incliné l’échine.

Possesif… Voir un peu trop : C’est pas de ma faute si ma sœur c’est mon trésor à moi tout seul. Alors oui je peux pas m’empêcher de la protéger de tout et n’importe quoi. Mais ça vous pouvez remerciez notre chienne de vie. Elle est a moi et a personne d’autre.

Violent : Je m’enflamme rapidement pour des sujets pas toujours crédible. Et je n’aime pas les regards pervers sur ma sœur et de pitié. Si vous l’approcher un peu trop, je risque de malencontreusement vous arracher un œil, mais ça c’est pas grave hein ?

Glacial : En apparence et aux premiers abords, je serais aussi aussi froid que la glace. La vie m’a appris que si tu es trop tendre avec les autres, les autres te boufferont. Et ça pas question !

Passionné : Feu feu rend moi la flamme qui innonde mon corps de chaleur et de danse, rend moi vivant le temps d’une chanson, rend moi puissant. Je suis passioné comme ma sœur, ce que j’aime, je l’aime jusqu’au bout. Que ce soit la danse ou le reste, cependant je ne montrerai pas toujours mes sentiments.

Cynique : Humour noir et moi on est potes depuis des décennies, mais ça c’est notre secret alors chut.

Attirant  et Manipulateur : Charmer ? C’est simple quand on a le physique qui va, coup de chance les yeux bleu fascines, je suis capable de vous faire raquer très rapidement avec un ou deux mots
Physique


Du haut de mes 1m87 J’ai une belle vue sur le monde. Mon torse et mon dos ainsi que mes bras sont couvert de brulures suites aux entrainements et aux ratés. Mes yeux sont d’un bleu glacial. Avant j’avais les cheveux long jusqu’à ce qu’ils prennent feu, j’ai donc des cheveux court et régulièrement la barbe de trois jours. Finement musclé suite aux entrainements, le feu permet de donner une image faussé de mon corps, une image presque surnaturelle, leurs faisant croire que mon corps est légèrement halé alors qu’il est plus pâle que la mort
HRP

Comment veux-tu qu'on t'appelle? : Noct
Tu as quel âge? :21
Tu habites dans quel coin de la planète? :France
Qu'est-ce qui te passionne? : écrire et la musique
Un mot pour te décrire serait... : timbré
Un Smiley qui te représente...:
Le code de validation est...: Validé par Aurora
Comment as-tu connu The Dark Circus? :je reposte ma fiche

SI LE PERSONNAGE EST UN SCENARIO/PV:
[url=url du predef ici]nom du predef[/url]

à remplir:
Code:
[color=#993300]RICHARD ARMITAGE.[/color] ✞ Lucian Archer Hellsinsky




Quoiqu'il arrive je serais là pour toi...


Dernière édition par Lucian A. Hellsinsky le 2017-03-23, 09:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Rôle : jongleuse.
Age : 24
Localisation : probablement aux cages des fauves.
precious, precious blood.
Messages : 2551
Date d'inscription : 07/03/2013
Commentaires :
love
your
skin



MessageSujet: Re: Partout le feu l'accompagnait comme un amant ( Repostage de fiche et fini ^^)   2017-03-02, 20:33

je lis ça se soir. ensuite je te demande un lien. ensuite on rp et on fait des enfants quoi

le feu cey tro coule

edit : j'ai lu j'aime, il est terrible Lucian

ps : tu reliras ton texte vite vite ^-^ y'a des petites erreurs du genre écrire ''ont était'' au lieu de ''ont été''... des erreurs d'enthousiasme comme j'appelle


IT IS LOGIC TO BECOME A BEAST


just a beast can kill another beast. you statically might have the chance to kill it before it kills you. — made by boogylou


CLICK TO LEARN
CLICK TO RP
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Matsuda Kao

avatar

Koketto


Rôle : Raconteur d'histoire
Messages : 16
Date d'inscription : 05/03/2017


MessageSujet: Re: Partout le feu l'accompagnait comme un amant ( Repostage de fiche et fini ^^)   2017-03-12, 00:33

Est-ce que ta fiche est bientôt finie? J'ai une idée de lien de l'enfer pour toi je suis trop excitée et impatiente.


Alors il prit le couteau à poisson et trancha leur gorge comme un samouraï l'aurait fait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Rôle : Divas
Age : 21
Localisation : Dark Circus
Messages : 17
Date d'inscription : 09/06/2014


MessageSujet: Re: Partout le feu l'accompagnait comme un amant ( Repostage de fiche et fini ^^)   2017-03-12, 05:11

Bientôt faut que je corrige les fautes j'ai pas des masses eu le temps mais au pire mp moi X)


Quoiqu'il arrive je serais là pour toi...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Rôle : jongleuse.
Age : 24
Localisation : probablement aux cages des fauves.
precious, precious blood.
Messages : 2551
Date d'inscription : 07/03/2013
Commentaires :
love
your
skin



MessageSujet: Re: Partout le feu l'accompagnait comme un amant ( Repostage de fiche et fini ^^)   2017-03-12, 12:59

Parfait je te mp <3


IT IS LOGIC TO BECOME A BEAST


just a beast can kill another beast. you statically might have the chance to kill it before it kills you. — made by boogylou


CLICK TO LEARN
CLICK TO RP
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé






MessageSujet: Re: Partout le feu l'accompagnait comme un amant ( Repostage de fiche et fini ^^)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Partout le feu l'accompagnait comme un amant ( Repostage de fiche et fini ^^)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» arbalette ou un truque comme ca
» [Sondage] Jolival 2011 - Rien ne sera jamais plus comme avant!
» Il voit des nains partout !!! (MàJ 30/01/11)
» Hotspots, objets (comme à chaque fois)
» figurine blood bowl sur internet (comme des troll de glace.)
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Dark Circus ::  :: Présentations-